Aller au contenu principal

Exposition "Vaisselle en terre cuite à Neubrandenburg au XXe siècle", musée de la Faïence et des Beaux-arts, du 18/09 au 29/12/2019.

Expo vaisselle en terre cuite

18/09 > 29/12 - Musée de la Faïence
L'école municipale des sports anime les vacances de Toussaint des 5/12 ans avec de multiples activités.

Vacances multisports 5/12 ans

Du 21/10 au 1er/11
Découvrez les mille et une facettes du trompe-l’œil avec l'exposition temporaire du musée de la Faïence et des beaux-arts Frédéric-Blandin.

Expo trompe-l'oeil contemporains

5/10 > 29/12 - Musée de la Faïence et des Beaux-arts

Programme de renouvellement urbain du Banlay (2019-2026)

Le projet de renouvellement urbain du Banlay (2019-2026)
Un chantier titanesque (72 M €), étendu sur plus de 10 ans, attend le quartier du Banlay avec le programme de renouvellement urbain qui sera consacré aux espaces publics, aux équipements et surtout à l'habitat.

Le programme de renouvellement urbain du Banlay constitue l'un des plus grands projets d’intérêt régional en France pour l’Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU).

Son coût est estimé à 72 M € dont 48 seront consacrés à l'habitat social. 

12 M € ont été accordés en plus par l’ANRU par rapport à la première maquette financière, compte tenu de l’ampleur de ce projet.

Le pôle multimodal (2019)

► Avril - novembre 2019 : réorganisation en profondeur des transports pour fluidifier et désengorger le secteur, fréquenté par plus 2 500 élèves en moyenne. Interruption pendant les épreuves du Bac et à la rentrée de septembre.
► Coût estimé du chantier : 2,8 M € avec des financements de l'État,  la région Bourgogne-Franche-Comté, le département de la Nièvre et Nevers Agglomération

Phasage des travaux (pdf)

Aujourd'hui, 2 réseaux de transport, le réseau urbain Taneo (organisé par Nevers Agglomération) et le réseau interubrain (par la région Bourgogne-Franche-Comté) convergent dans le quartier, ainsi que de nombreux véhicules, cycles et surtout piétons.

Le service Transports et mobilité de Nevers Agglomération se voit donc confier l’optimisation du pôle d’échange multimodal, afin d’améliorer la sécurité des piétons, rendre plus lisible la répartition de l’offre de transport en regroupant les arrêts, améliorer l’information des voyageurs.

Ce pôle multimodal comprendra :

  • une gare routière centralisant les bus urbains et interurbains
  • un vaste parvis aménagé devant les lycées
  • des espaces dédiés pour les cycles et cyclos
  • des dépose-minute et des stationnements longue durée

Stationnement

  • un des objectifs est de redistribuer les espaces en faveur des cheminements piétons et cycles. Dans ce contexte, 60 places de stationnement seront conservées sur 122, dont une partie pour la dépose-minute et l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (3 places).
  • Sur la rue Ernest-Renan, l'espace laissé libre par les bus, une fois le Pôle multimodal réalisé, pourra être transformé en places de stationnement.
  • Enfin, dans le cadre du PNRU, d'autres poches de stationnement devraient être créées.

La requalification de la D 907 (2019)

Dès 2019, cette route « intraversable » qui sépare le quartier du centre-ville, deviendra le boulevard urbain qu’elle aurait dû toujours être. La voie souterraine, la Trémie, sera comblée et remplacée par de vrais passages en surface sécurisés qui remplaceront les passages sauvages inventés par les habitants.

Un bain de modernité pour l'habitat social (jusqu'à 2026)

Présentation du projet de rénovation urbaine (pdf)

Transfigurer ce quartier sans défigurer la vie de ses habitants, tel est le défi majeur de l’office départemental Nièvre Habitat, qui va détruire 419 logements, en réhabiliter 415 sur les 1 084 qu'il possède.

L’office départemental Nièvre Habitat, qui possède au Banlay plus du quart de son parc de logements de Nevers, investira 28 M €, en fonds propres et en emprunts, pour adapter son offre à la démographie du quartier et aux attentes des locataires. L’office fera disparaître 11 de ses 26 immeubles, et avec lui un taux de vacance qui atteint, par endroits, les 30 %.

L’autre bailleur social du Banlay, Coopération et Familles, rasera ses quatre bâtiments  de 151 logements.

Un accompagnement et le relogement de chaque locataire concerné par les démolitions seront prévus par Nièvre Habitat.

La plupart des logements conservés seront mis aux standards du XXIe siècle : T2-T3 pour la majeure partie, taille adaptée des pièces à vivre, logements plus fonctionnels...