Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09

Cathédrale - Jonction

Nevers Plage se tient chaque année sur le plateau de la Bonne-Dame.
Ce quartier se situe rive gauche de la Loire, de l'autre côté du pont de Loire, direction Challuy/Sermoise.

 

Le quartier de la cathédrale
La ville de Nevers s’est développée dès l’époque gallo-romaine sur une butte surplombant la Loire.  Cette butte est le site primitif de l’oppidum, du castrum romain puis de la Cité. C’est une sorte d’ovale de 600–700 m pour une largeur de 350 m, qui culmine à 199 m. Partout cette élévation a conduit à la création de murs de soutènement et de terrasses. 

Elle prend corps en 1194 avec l’édification, par le comte Pierre de Courtenay, d’une enceinte qui englobe la cité et le bourg Saint-Etienne. L’espace ainsi déterminé demeure celui de la ville jusqu’au XIXe siècle, au centre duquel la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, transformée à plusieurs reprises au cours des XIIIe et XIVe siècles, marque l’affirmation de l’autorité religieuse.

La fin du Moyen-Age est marquée par des restaurations importantes de l’enceinte médiévale et par la construction du château comtal de Jean de Bourgogne.

La Renaissance voit l’arrivée de nouvelles familles à la tête du comté. Les Clèves, élevés au rang de ducs en 1538, poursuivent la construction du château.

Si le début du XIXe siècle présente une période de difficultés pour la ville, celle-ci voit sa fonction administrative renforcée par son rôle de préfecture et connaît un nouvel essor à partir de l’année 1830. Elle devient un centre commercial régional, un centre bancaire, un pôle agricole et un important nœud ferroviaire avec l’arrivé du chemin de fer au milieu du siècle. Ces activités enrichissent la ville et la dotent de nombreux édifices liés à ses nouvelles fonctions et à la croissance de la population dont l'hôtel de ville et le théâtre.

Le bombardement de 1944 détruit une partie de la ville et touche particulièrement la cathédrale qui perd ses vitraux. La reconstruction s’effectue sans ruptures trop évidentes avec le passé et c’est sans peine qu’Alain Resnais, venu tourner en 1958 à Nevers Hiroshima mon amour, retrouve l’atmosphère de la ville sous l’Occupation. De nouveaux vitraux pour la cathédrale sont inaugurés en 2011.

 

Le quartier de la Jonction
En 1852, le site de Nevers est choisi pour la réalisation d'un embranchement avec la Loire qui doit desservir les forges de la Chaussade, l'usine à gaz, la fabrique de porcelaine et la faïencerie de Nevers, les mines de houille de Decize et de Blanzy et les forges du Creusot.

L'embranchement de Nevers est creusé de 1855 à 1861. À partir de la fin du XIXe siècle, l’activité du port de Nevers (rive droite) décline en raison des difficultés et des coûts de navigation en Loire et l’écluse de descente en Loire de Nevers, n’est plus utilisée.

En 1860, tout le quartier "a été pris sur d'anciens marais, bras mort de la vieille Loire", que "la jonction de la Loire avec le canal latéral a fait dessécher, remblayer et disparaître" [...]. "Tout ce quartier présente une physionomie assez caractéristique [...]. La présence des remblais, des jetées plantées d'arbres, de la Loire, du canal, du bassin, des écluses, tout cela lui donne un faux aspect "marine" - dans le sens où on l'entendait autrefois : de rivage de la mer - et pourquoi pas ? - de rivage de fleuve."

Vers 1925, le quai à l’est permet l’amarrage de chaque côté. Il a gardé cette fonction côté bassin. Le quai est très utilisé : c’est un port fluvial de marchandises.

1956. Début d’aménagement des berges avant l’écluse.

1958. Décision ministérielle du 18 février de mettre l’écluse à sec et de remblayer une partie du port. Les travaux des bassins de la piscine débutent.

1959. Les travaux d’aménagement ont commencé. Le canal est remblayé. La forme de bouteille se dessine.

1986-1993. bassin est raccourci et une pente douce est aménagée pour créer une piscine à vagues en 1991. Le toboggan trouve également sa place. En contrebas du site, un parking est aménagé.

2002. Développement du port.

De l’ouverture des premiers bassins en 1959 à sa fermeture en 2009, les piscines de la Jonction ont vu se succéder, chaque été, des milliers de Neversois et Nivernais qui ont pu goûter aux joies des baignades ludiques ou des bains de soleil, en contemplant une vue unique sur la cité ducale.

2020. Le site est requalifié et devient la promenade Pascal-François.

 

Le port de plaisance

 

Situé sur un embranchement du canal latéral à la Loire, le port de Nevers accueille les plaisanciers dans un cadre calme et agréable, proche de la Véloroute Nantes-Budapest-Mer Noire. Les plaisanciers séjournent à 2 km du centre historique de Nevers, soit environ 20 minutes à pied.
Les possibilités de séjour sont multiples, de la nuitée aux longs séjours ► Voir la page Le port de plaisance de Nevers

 

Le canal latéral à la Loire

 

Ouvert en 1838, cet ouvrage hydraulique, au gabarit Freycinet, de 196 km va de Digoin en Saône-et-Loire à Briare, dans le Loiret, en passant par la Nièvre, notamment Decize et Nevers. Peu avant de traverser l'Allier, grâce au pont-canal du Guétin, à cheval sur Cuffy et Gimouille, un embranchement permet de rejoindre Nevers.

 

Un endroit idéal pour les balades à pied et à vélo

 

La digue, qui longe la Loire rive gauche et une partie du port de plaisance, est le carrefour d'itinéraires majeurs de randonnée pédestres avec le GR3 - Chemin de Saint-Jacques de Compostelle - voie de Vézelay, et cycliste, avec la présence de l'Eurovelo 6, débutant sur les bords de la mer Noire en Roumanie et parcourant 3 650 km jusqu’aux rivages de la côte atlantique et dont la Loire à Vélo fait partie.

 

Les établissements, instances et services publics du quartier (ou à proximité)

 

Vie publique et démocratie participative

Petite enfance

Scolarité

  • école maternelle de l'Oratoire, 3 rue Marguerite-Duras et école élémentaire André-Cloix et école de Loire, 15 rue Albert-Morlon ► voir Les écoles ;
  • collège Victor-Hugo, 5 ter boulevard Victor-Hugo ► voir Les collèges.

Animations, équipements et autres services publics

 

Les lieux et monuments remarquables du quartier ou à proximité

 

 

Les espaces verts et squares du quartier ou à proximité

 

En savoir plus

Mairies de proximité
Direction des Proximités

Tél. 1 : 03.86.68.43.76 (matin)
Tél. 2 : 03.86.68.43.51 (après-midi)
Mail : mairiesdequartier@ville-nevers.fr

 

Mairie centre
1 place de l'Hôtel de Ville
CS 9706
58000 Nevers
Du lundi au vendredi : 8 h 30 - 12 h et 13 h 30 - 17 h 30
Sauf vendredi, fermeture à 17 h
Samedi 9 h - 12 h (uniquement accueil et état civil).
Tél. : 03.86.68.46.46.

 

Permanences des élus
S'adresser auprès de la mairie centre ou des mairies de proximité.

 

Bibliographie
François Lechat, Nevers pas à pas, Imprimerie Clerc, 1983.