Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Une journée sur le thème de la justice sera l'occasion de revenir sur l'histoire du Palais ducal.

Délits, énigmes…

Samedi 24 février, au Palais ducal
Les acteurs de la santé dans la Nièvre se retrouveront pour des états généraux à la MCNA.

Rendez-vous à la MCNA jeudi 1er mars

Découvrez la grande exposition itinérante consacrée au grand peintre russe Léopold Survage.

Exposition Survage

Jusqu'au 29 avril au Musée de la Faïence et des Beaux-Arts

Le musée de la faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin

Musée de la faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin
Le musée voit le jour en 1844, sous l’impulsion du maire de l'époque,Jean Desveaux, artiste amateur. Presque deux siècles plus tard, en 2013, après bien des péripéties, il devient officiellement Musée de la Faïence et des Beaux-Arts.

Les collections

Le musée compte environ 18 000 objets comprenant peintures, sculptures, céramiques, verres émaillés, arts graphiques, meubles, numismatique…

Liée à l’histoire de Nevers, grand pôle faïencier depuis le XVIe siècle, sa collection maîtresse est celle de la faïence. La plus grande salle du musée est dédiée à la présentation de cette collection d’exception qui reflète la richesse et l’originalité de la production. Cette exposition de faïences de grand feu du XVIe au XXe siècle dévoile tout un pan de l’histoire d’un art, une activité économique mais également une société. Art de cour au XVIe et XVIIe siècles, la faïence entre dans les maisons bourgeoises puis populaires au XVIIIe et XIXe siècles.

À cette collection s’ajoute celle, unique en Europe, de verres émaillés, dits verres filés. Cette collection de verre provient en partie de la Collection Loynel d’Estrie, déposée par le musée du Louvre à Nevers en 1998. Collection insolite, elle donne à découvrir cet artisanat très prisé aux XVIIe et XVIIIe siècles et qui est aujourd’hui perdu. Nevers, foyer de formation des maîtres émailleurs, était donc le lieu idéal pour présenter ces boîtes et figurines. Fascinantes, tant par la variété des sujets abordés, scènes de genre comme scènes religieuses, que par la qualité.

A ces deux spécificités viennent s’ajouter la présentation de collections d’Arts décoratifs, de peintures nivernaises ou non, qui évoquent la richesse de notre patrimoine.
Deux expositions temporaires permettent, annuellement, de présenter des thématiques liées aux collections du musée, à l’histoire de la ville, aux artistes nivernais.

Salle des faïences © Ville de Nevers
 

L'histoire du musée
A sa création, en 1844, le musée est une entité disparate de quatre collections : tableaux, objets lapidaires, médailles et faïences. Le musée de peinture installé dans la bibliothèque municipale s’enrichit peu à peu de dons de citoyens. En 1847, Jacques Gallois, conducteur des ponts-et-chaussées, et collectionneur avisé, vend symboliquement sa collection à la ville et devient conservateur du premier musée jusqu'à sa mort en 1852. Cette acquisition constitue encore aujourd’hui un apport majeur pour le musée, puisqu’elle comprend des chefs d’œuvre comme la Vierge à la Pomme ou la plaque d’ivoire à l’adoration des mages.

En 1907, profitant de la mise en vente du bâtiment de l’évêché, Frédéric Blandin, banquier et ancien manufacturier de faïence, offre à la Ville la somme nécessaire pour l’acheter et y installer le musée. C'est ainsi qu’entre 1914 et 1919 le palais épiscopal reçoit toutes les collections sauf les objets archéologiques.

Pendant la seconde Guerre mondiale, des milliers d’objets d’arts sont évacués et à la Libération, les œuvres restent dispersées sans lieu de présentation. En 1960, un conservateur est recruté et la collection de faïences est présentée en partie au palais épiscopal.

Ce n’est que dans les années 1970, que le site de l’abbaye Notre-Dame devient le centre de toutes les attentions. Tout d’abord, le quartier était au début du XVIIe siècle, celui des faïenciers. En 1975, le musée déménage dans l’ancien Commissariat de Police installé dans l’hôtel particulier construit sur les ruines de l’Eglise abbatiale.

En 2003, le musée ferme ses portes au public. L'abbaye se trouve dans un secteur à haute valeur patrimoniale devant au préalable être confié aux archéologues. Les fouilles ont duré durent environ huit mois et ont permis de dégager les vestiges de l'église abbatiale.

En 2013, les travaux importants donnant naissance au nouvel établissement renommé musée de la faïence et des Beaux-arts.
Il compte actuellement 14 salles d’expositions offrant des espaces dédiés aux œuvres permanentes mais également à des expositions thématiques temporaires. Au-delà des œuvres, une véritable découverte du bâtiment s’offre aux visiteurs sur 2 100 m2 où se côtoient bâtiment contemporain et vestiges médiévaux.

 
Les activités
Le musée de la Faïence et des Beaux-arts programme tout au long de l’année, des expositions temporaires et des manifestations s’adressant à tous les publics.

Service médiation

La médiation du musée cible un public scolaire et extra- scolaire par le biais de la mise à disposition de ressources pédagogiques, de visites et ateliers s’inscrivant dans un programme et permettant d’exploiter des thèmes variés en lien avec les apprentissages de la maternelle à l’Université. Mais aussi d’informer les réseaux de l’Education Nationale, de dialoguer avec les enseignants porteurs de projets, de participer à la formation initiale et continue des enseignants, de contribuer à la réflexion méthodologique du secteur éducatif aussi bien que du musée lui-même.  

La médiation s’adresse également à un public élargi avec la mise en place de visites ou d’animation adaptées aux visiteurs individuels, aux groupes adultes, aux associations, aux familles, aux personnes à mobilité réduite…

Pendant les vacances scolaires, aux rythmes des expositions temporaires, des visites/ateliers liés au travail de la terre ou d’initiation à l’aquarelle sont proposés à tous les enfants.

Vous pouvez nous solliciter pour préparer votre venue en visite libre ou en vous laissant guider par les médiateurs qui vous présenteront les collections de faïence, de verres émaillés, de peintures et vous permettront de rentrer dans un ensemble de bâtiments chargés d’histoire.

Location d’espaces

Le musée de la faïence et des Beaux-arts offre à des entreprises, institutions, associations… la possibilité d’organiser des événements privés (assemblées générales, séminaires, conférences, cocktails, dîners, soirées de prestige, ou encore visites privées). Ses espaces privilégiés sont alors ouverts en dehors des heures d’ouverture au public, permettant de valoriser une action de communication en associant  le prestige d’un lieu d’exception.

Centre de documentation

Ce lieu est conçu comme un lieu d’accueil et d’étude pour tous publics. La spécificité du fonds est la constitution et l’enrichissement permanents des dossiers d’œuvres consultables sur demande. La bibliothèque est composée de monographies, de catalogues d’expositions françaises et étrangères, de revues d’art spécialisées dans les arts du feu, de catalogues de vente, d’encyclopédies…  Une photothèque est constituée d’images numériques des œuvres inventoriées dans les collections du musée.

Cet espace est accessible pendant les jours d’ouverture du musée de 13h à 17h30 ou sur rendez-vous.

En savoir plus

Musée de la faïence et des Beaux-arts
16, rue Saint-Genest  58000 Nevers
Téléphone : 03 86 68 44 60
Mail : museedelafaience@ville-nevers.fr
Service médiation : 03 86 68 44 62
Mail : mediation.musee@ville-nevers.fr
Centre de documentation : 03 86 68 44 63
musee-faience.nevers.fr

Ouverture au public
Mai à septembre
du mardi au dimanche : 10h00-18h30
Octobre à avril
du mardi au vendredi : 13h00-17h30
Samedi et dimanche : 14h00-18h00
Fermé le lundi.
Fermeture annuelle du 1er au 31 janvier.