Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Rendez-vous samedi 17 novembre, à 10 h au Palais ducal, pour la 2e édition de la marche bien-être et découverte organisée par la Ville de Nevers.

1, 2, 3... Marchons !

17/11 à 10 h, Palais ducal - Marche découverte
Deux journées pour inviter les petits citadins (et les grands) à la découverte des animaux de basse-cour.

Salon des animaux de basse-cour

Les 17 (9h>18h) & 18/11 (9h>17h30) - Centre-expo
Fêtons ensemble les 60 ans du Ciné-Photo Club ! Une exposition à découvrir au Palais ducal.

Expo Ciné-Photo Club Nivernais

Du 10 au 24/11, Palais ducal

La Gestion urbaine et sociale de proximité

Chantier jeunes sur le secteur Grande Pâture-Bas Montôts
La mise en place de la GUSP avait été initiée dans le cadre de la Politique de la Ville dans les années 80. Puis le dispositif a progressivement disparu, il est réapparu en 2005/2006 lorsque les premières opérations de rénovation urbaine conduites dans le cadre de l’ANRU (Agence de Rénovation Urbaine) ont commencé à voir le jour.

La GUSP se définit comme l’ensemble des actes qui contribuent au bon fonctionnement d’un quartier et à l’amélioration des conditions de vie quotidiennes des habitants.

Le dispositif intervient sur les quartiers prioritaires de la Ville :

Les objectifs de la GUSP sont :

  • d’améliorer la qualité de vie des habitants, en les rendant acteurs
  • de mieux coordonner les interventions des opérateurs présents sur le quartier
  • de réhausser l’image des quartiers
  • de soutenir et accompagner les initiatives des habitants dans l’amélioration de leur habitat et de leur cadre de vie

La démarche GUSP et son fonctionnement

La cellule de veille

Cette instance permet de recenser et de suivre la résolution des problèmes courants liés au cadre de vie et à l’habitat. Elle est l’instance qui permet de faire participer les habitants et les acteurs locaux au constat des dysfonctionnements et d’émettre des propositions. Réunie tous les mois et constituée des personnes ressources sur le terrain (habitants-relais, centres sociaux, bailleurs sociaux, médiateurs, ambassadeur du tri), elle est chargée de faire le point sur tous les problèmes rencontrés et leur traitement.

La cellule de veille permet de :

  • disposer d’un système de veille permanent pour repérer les problèmes, mobiliser les partenaires, apporter une réponse rapide et adaptée.
  • favoriser le travail en réseau des acteurs de proximité, faire participer les habitants aux actions engagées.
  • rendre effective la participation des habitants et d’instaurer un dialogue régulier entre les habitants et les institutions sur la qualité de gestion de leur quartier.

Les principes de fonctionnement des cellules de veille sont :

  • la neutralité : le chargé de mission GUP anime les échanges, joue le rôle de médiateur, tente le rapprochement des points de vue, sollicite des solutions de compromis.
  • la périodicité : des réunions régulières (1 réunion tous les mois) afin d’inscrire les coopérations dans la durée.
  • la réactivité : un traitement des difficultés en privilégiant les solutions concrètes afin d’assurer l’efficacité de la démarche.

Le diagnostic en marchant 

Ces visites de terrain sont organisées (2 fois par an) dans le cadre des cellules de veille, elles permettent aux participants (bailleurs sociaux, médiateurs, habitants relais, ambassadeurs du tri, centres sociaux…) de localiser et de commenter les dysfonctionnements dans le quartier et d’émettre des suggestions.

Le déroulement du diagnostic en marchant s’organise à travers une méthode d’observation sous forme de ballade sur un quartier, pendant laquelle les atouts, faiblesses, problèmes ou enjeux sont discutés.

La restitution se fait sous la forme d’un compte rendu appuyé par des photos prises lors du diagnostic en marchant. Ces ballades permettent de compléter le diagnostic du quartier.
 
Diagnostic en marchant réalisé dans le quartier du Banlay

La marche exploratoire des femmes

Les marches exploratoires sont des diagnostics de terrain menés par un groupe de femmes dans leur quartier d'habitation. Ces « marcheuses » identifient les éléments d'aménagement du territoire qui sont à l'origine d'un sentiment d'insécurité, puis élaborent des propositions d'amélioration de la situation. C’est un complément par rapport au diagnostic en marchant avec un aspect plus sécuritaire.
 
La marche exploratoire des femmes

La mise en place de projets

En plus de ces actions et du travail quotidien de repérage des dysfonctionnements et de résolution de ceux-ci.

Des projets en lien avec les habitants et plus particulièrement avec les jeunes sont développés depuis plusieurs années dans le cadre de la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité avec l’appui essentiel des centres sociaux (MEDIO) et des associations de quartier.

Ces actions permettent de manière globale de :

  • Sensibiliser les jeunes à leur cadre de vie
  • Améliorer la relation entre les jeunes et les agents de proximité et de nettoyage.
  • Développer le « vivre ensemble »
  • Renforcer le partenariat entre les structures : bailleurs, ASEM, centres sociaux…

2013 : Chantier jeunes : Secteur Grande Pâture-Bas Montôts

Nettoyage des halls d’immeubles avec Nièvre habitat, Ramassage des déchets sur les espaces extérieurs avec l’ASEM, Initiation au tri sélectif par Nevers Agglomération et Porte à porte pour sensibiliser les habitants au tri, Réalisation d’un diagnostic en marchant avec la GUSP et Réalisation d’une exposition photo du chantier.
 
Chantier jeunes sur le secteur Grande Pâture-Bas Montôts
2015 : Chantier éducatif : Secteur Courlis-Bords de Loire

Ramassage de déchets au poumon vert et au parc Mendes France, plantation de fleurs au jardin de la Roseraie, décapage des cages d’escaliers au Mail du Vernet, initiation à la GUSP, remise en état des bacs à fleurs Rue Colonel Dartois.
 

2016 – 2017 : Gestion urbaine de proximité des jeunes : Secteur Banlay

Participation des jeunes à des actions durant plusieurs mois sur le respect du quartier et de son cadre de vie : nettoyage des halls, initiation au tri sélectif, diagnostic en marchant sous forme de chantiers dans le cadre des activités des centres sociaux. Rencontres au sein d’une cellule de veille GUSP jeunes avec les partenaires habituels tous les 2 mois pour faire le point sur le cadre de vie du quartier.
Chantier éducatif sur le secteur Courlis-Bords de Loire

 

En savoir plus

Tony Chardon
Chargé de mission Gestion urbaine et sociale de proximité

Service proximité et cohésion sociale
Tél. : 03.86.68.47.61 / 06.75.07.23.62
Mail : tony.chardon@ville-nevers.fr