Aller au contenu principal

Nevers Agglo ça me botte #5

Nevers Agglo ça me botte #5

Notre Agglo, un magazine
Cérémonie des vœux 2023

Cérémonie des vœux

Jeudi 26 Janvier à 19h au Café Charbon
Vendredi 30 décembre 2022

L’énergie de la sobriété

Près de 600.000 € d'économies sont attendus suite aux mesures de sobrité prises par la Ville.
Conscientes de la nécessité d’agir, la Ville de Nevers et Nevers Agglomération ont pris des mesures contribuant à l’effort collectif de sobriété énergétique. Plein feu sur ce qui a changé !

Face à la crise énergétique, la Ville de Nevers a engagé une réflexion globale pour établir un plan de sobriété. Le plus visible pour les Neversois est l’extinction de l’éclairage public, depuis le 17 octobre entre 23 h et 5 h en semaine et entre 2 h et 5 h le week end. Toutes les rues de la ville sont concernées, à l’exception de celles équipées de l’éclairage autonome.  La mis en veille touche également l’écran sur l’esplanade de La Maison et les panneaux informatifs de la ville.

La période des fêtes a fait l’objet de mesures particulières. Les illuminations en ampoules LED basse consommation ont clignoté de 17 h  à 22 h, au lieu de toute la nuit. Installées le 9 décembre, les décorations ont été remisées le 2 janvier soit une réduction de deux semaines. L’ensemble des décisions concernant l’éclairage public et les illuminations permet une économie de 250 000 € d’ici fin février.

Désormais chauffés à 19°C, les différents bâtiments de la ville ont perdu un degré, permettant une économie de 1 220 000 kWh, ainsi qu’une dépense évitée de 155 800 €.

Autre service municipal impacté par les mesures énergétiques, le centre technique horticole. Sa serre chaude sera désormais chauffée à 18° au lieu de 23°C et pendant 10 semaines entre janvier et mars, contre 35 semaines auparavant. Les serres tempérées perdent quelques degrés passant de 18°C à 12°C. Enfin, le hall est maintenu à 15°C, alors que les serres froides sont mises hors gel. Pour le Centre technique horticole, l’économie sera de 50 000 €.

Le musée de la Faïence et des beaux-arts Frédéric-Blandin est fermé au public jusqu’au 31 mars prochain. Le personnel assure ses missions auprès des scolaires et du grand public avec les visites de la ville et les animations. De même, tout le travail de conservation, d’inventaire et de récolement se poursuit dans les coulisses. L’économie réalisée sera de l’ordre de 139 000€.

De son côté, Nevers Agglomération a décidé de gérer de façon responsable l’éclairage public sur les parcs d’activités. Depuis le 19 décembre, les candélabres et les éclairages piétons des zones de Varennes-Vauzelles/Garchizy, du Bengy et de Nevers Est sont éteints de 23 h à 5 h.

Solidaires dans une période où chacun se doit d’être responsable et d’agir pour la sobriété énergétique, la Ville de Nevers et Nevers Agglomération comprennent que ces mesures indispensables ont une répercussion sur le quotidien des habitants et les remercient de leur compréhension. Ces nouvelles habitudes seront sans doute à l’avenir inscrites dans une évolution des manières de vivre et de consommer.

 

Horaires d’hiver pour la médiathèque

Du 1er janvier et jusqu’au 1er avril, la Ville de Nevers expérimente un aménagement des horaires de la médiathèque Jean-Jaurès sur 4 jours au lieu de 5, sans réduction du nombre d’heures d’ouverture au public. Ainsi, la médiathèque accueille temporairement ses lecteurs les mercredis de 10 h à 19 h, les jeudis et vendredis de 14 h à 19 h et les samedis de 10 h à 18 h. Ces nouveaux horaires permettent de passer de 26 h 30 d’ouverture au public à 27 heures par semaine, avec deux journées continues au lieu d’une et des horaires prolongés en soirée. Ces évolutions contribuent également aux mesures de sobriété énergétique en réduisant les coûts de chauffage du bâtiment, en abaissant la température à 14° pendant les 3 jours consécutifs de fermeture.

 

Le mot de l’élu

Michel Suet, Adjoint délégué au budget, aux achats et à l’administration générale

La crise énergétique que le pays traverse cet hiver, oblige la Ville de Nevers à réagir et à prendre des mesures avec des effets à court terme. Ces décisions améliorent l’équilibre du budget 2022 et vont contribuer à sécuriser le budget 2023. Nous avons conscience que ces mesures nécessaires impactent la vie des Neversoises et des Neversois, qui  dans leur grande majorité comprennent le caractère d’urgence à agir.

Nous continuerons à prendre d’autres mesures structurelles : isolation des bâtiments municipaux, regroupement des services aujourd’hui dispersés pour un meilleur confort. Chaque projet d’investissement doit être accompagné d’une évaluation des charges de fonctionnement qu’il va générer. Tout ceci permettra de maintenir un bon niveau de service public.

Les services municipaux sont également mobilisés et nous accompagnent dans notre réflexion.