Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Visitez gratuitement le Théâtre Municipal de Nevers entièrement rénové. Les mardi et vendredi du mois d'août, à 15 h 30.

Visitez le Théâtre

Les mardi et vendredi d'août. Inscriptions : 03 86 68 45 43/46 04.
Les Masters de pétanque font étape, pour la première fois de leur histoire, à Nevers. © Quaterback

Masters de Pétanque

Du 28 au 30 août - Esplanade du Palais ducal
Un été à Nevers, baignade en eau vive et animations à gogo.

Un été à Nevers

Du 2 juillet au 30 août

Préfecture

La préfecture a pris place en 1823 dans un ancien hôtel particulier.

XVIIIe au XXe siècle

 

Au XVIIIe siècle, on entreprend d'assécher l'étang qui se trouvait au nord de la Porte des Ardilliers afin d'y installer les casernes de cavalerie. C'est là qu'en 1784, Charles Amable de Champ achète des terrains et une portion des remparts pour y faire construire une vaste demeure. Il la fait entourer d'une nature reconstituée formant parc, allées et pièces d'eau. Cet hôtel particulier laisse place à l'hôtel préfectoral en 1823.

Le ministre de l'Intérieur nomme alors l'architecte Caristie pour conduire les travaux nécessaires à l'installation de l'administration préfectorale. En juillet 1862, eut lieu dans les salons de la Préfecture une réception en l'honneur de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie, c'est à cette occasion que Leurs Majestés purent apprécier les nougatines du confiseur Bourumeau.

La façade à l'ordonnancement classique, de cet ancien hôtel particulier entre cour et jardin, est significative de l'architecture civile du XVIIIe siècle. Les travaux d'agrandissement de 1824 ont conduit à des élévations de galeries et des élargissements. Le balcon sur colonnes et les balustrades ont été ajoutés à la façade principale suite à un bombardement en 1940.

Dans le cabinet du préfet, ont été placées deux grandes tapisseries de la manufacture des Gobelins datant du XVIIe siècle et provenant de la cathédrale de Nevers.