Aller au contenu principal

Portes ouvertes du Campus connecté à Nevers

Portes ouvertes du Campus connecté à Nevers

Le 29 janvier 2022 de 8h30 à 12h30
Voeux à la population 2022

Voeux à la population 2022

Voir les voeux en vidéo
Projet François-Mitterrand : impliquez-vous !

Création d'un panel de citoyens

Inscriptions jusqu'au 28 février
Les tests antigéniques seront proposés à toute personne présentant un pass sanitaire, une ordonnance du médecin ou un SMS de la CPAM les invitant à se faire tester, ainsi que sur présentation de la Carte vitale.

Centre de dépistage

Site Cobalt (10 pl. général Pittié)
Votre nouveau trimestriel d’information d'agglomération.

Nevers Agglo ça me botte

Notre Agglo, un magazine
Lundi 20 décembre 2021

Walid Ghessab : Réussir à fédérer autour d'un projet

Walid Ghessab est conseiller municipal délégué aux travaux en régie sur le patrimoine, aux travaux sur le domaine public, aux relations avec les associations (hors sport et culture), au soutien aux projets associatifs de proximité et de citoyenneté.
Neversois d'origine, Walid Ghessab a choisi de s'investir pour faire avancer sa ville.

Walid Ghessab a grandi dans le quartier des Bords de Loire et de la Grande Pâture, où il rendait souvent visite à ses grands -. Elève au collège Fénelon puis au lycée Louis Aragon des Montôts, il se destinait à la maintenance électrotechnique dans l’industrie. « J’ai occupé différents postes à Nevers puis je suis parti sur Angers, en région parisienne et à Fréjus », se souvient-il. De retour à Nevers, il décide de poser définitivement ses valises.

Amoureux de la cité ducale, il se rapproche de « Nevers à Venir ». Il rencontre alors Denis Thuriot, lui propose sa candidature pour les élections municipales de 2020. « J’avais apprécié ce qu’il avait réalisé durant le premier mandat. J’avais à cœur de faire évoluer la ville, de m’y investir », souligne-t-il.

Walid Ghessab se dit « apolitique » mais porteur de projets pour la cité ducale. « J’avais deux idées en tête quand je me suis présenté : refaire l’école Jules-Ferry et créer un parc Roger-Salengro bis pour les familles, à la place de l’ancien magasin Fly, dans le quartier de la Grande Pâture. L’idée c’est que la population puisse bénéficier d’un espace vert avec un parcours de santé, une aire de jeux…»

Confronté aux réalités financières principalement, le jeune élu constate que la bonne volonté ne suffit pas, contrairement au monde associatif où il œuvrait depuis plusieurs années. « Il faut réussir à fédérer et trouver des fonds, c’est le nerf de la guerre ! » souligne-t-il.

Après une première année de mandat marquée par la crise sanitaire, Walid Ghessab sait qu’il a encore beaucoup d’expérience à acquérir, mieux appréhender le fonctionnement des collectivités, des différents services de la Ville. Et même si les projets n’avancent pas aussi vite qu’il le voudrait, il reste optimiste quant à leur aboutissement.