Aller au contenu principal

Evénement Harry Potter

L'univers Harry Potter s'installe à la médiathèque

Du 5 janv. au 20 fév. - Médiathèque Jean-Jaurès
La Ville de Nevers vous adresse ses meilleurs vœux pour l'année 2021.

Meilleurs vœux

2021
Mardi 5 janvier 2021

Une palette végétale locale et graphique à venir

Des arbres et arbustes ont été plantés le long du bâtiment du Département fin novembre, faisant partie du plan global de végétalisation de la promenade Pascal-François.
La promenade Pascal-François, située à la Jonction, à côté du port, s’est enrichie fin novembre de nouvelles plantations qui viendront égayer le site dès le printemps prochain. On vous dit tout !

Ils auraient dû avoir lieu au printemps 2020, mais en raison du confinement, les travaux de plantation de la promenade Pascal-François se sont finalement déroulés fin novembre. C’est l’entreprise Terideal qui était à la manœuvre pour faire éclore, d'ici quelques mois, plus de 3 350 m² d’espaces verts, sur un ensemble qui en compte aujourd'hui 6 200.

Un paysage contemporain…

 

« Ce nouvel aménagement paysager s’inscrit dans la volonté de transformer la promenade en un véritable parc péri-urbain de loisirs et de détente, à la fois moderne et naturel », explique Delphine Deperais, technicienne Espaces verts et paysage au sein du Laboratoire des projets et des innovations de la Ville de Nevers, en charge du projet, tout en conservant en mémoire le singulier contour « en bouteille », formé par les anciens bassins de la piscine de la Jonction et matérialisé aujourd’hui par les allées principales. Ces dernières seront parées dans un futur proche de massifs aux formes rectangulaires et dégressives, de l'entrée principale (côté parking de la Capitainerie) jusqu'au pont, qui donneront un aspect résolument graphique et contemporain au site.

Toujours dans cet esprit « moderne », la palette végétale utilisée sur les différentes zones du site (entrée et allées, belvédère, grand espace ouvert le long des gradins, zone ombragée le long du bâtiment du Département et de la maison de maître) a été méticuleusement choisie dans des tonalités blanche, bleue et violette, afin de rappeler et symboliser l’omniprésence de l’eau. Elle fera ainsi la part belle aux graminées aux touffes gracieuses et bien ordonnées comme le stipe ou l’herbe aux écouvillons, mais aussi aux vivaces spectaculaires comme l’ail d’ornement ou le chardon boule, l’élégante kniphofia « Ice Queen » ou encore la gypsophile paniculée à la floraison estivale vaporeuse.

… en faveur d’une reconquête de la biodiversité

 

Face aux enjeux globaux et locaux lié aux constats d’effondrement de la biodiversité, la Ville de Nevers a souhaité profiter de cette requalification paysagère pour mener à bien une opération de renaturation du milieu. Cette dernière a consisté « à végétaliser certaines zones de site avec des végétaux sauvages d’origine locale afin de restaurer des milieux et des habitats floristiques, supports dynamiques de la reconquête de la biodiversité », détaille Delphine Deperais. Il s'agit notamment de la zone de détente, ensemencée en gazon naturel de marque Végétal local (voir article Penser biodiversité, planter local) et de l'ensemble des zones ensemencées en prairie naturelle de cette même marque (grand espace ouvert, ru, zone ombragée le long du bâtiment du Département et de la maison de maître).

Les autres végétaux sont tous labellisés Plante bleue, une certification nationale qui garantit que leur production a été effectuée de manière écoresponsable. « Plus que tout autre espace, ce site présentait des contraintes très fortes quant à sa végétalisation (sous-sol, présence de la digue). Aussi, dans tous les espaces « affranchis », les plantations se veulent généreuses et accueillantes pour le public et la biodiversité », précise l’élue en charge de l’environnement naturel et de l’urbanisme, Anne Wozniak. 

Malgré la présence de la digue qui interdit effectivement la plantation d’arbres et d’arbustes à moins de 20 mètres de cette dernière, des arbres et arbustes ont été plantés le long du bâtiment du Département. Une saulaie a également pris ses aises autour du ru, participant à sa mise en scène, mais pas que. En effet, grâce à leur floraison précoce à la sortie de l’hiver, les saules constituent une source d’alimentation précieuse pour de nombreux insectes. Leurs feuilles sont également utilisées comme ressources alimentaires par plusieurs espèces de chenilles, de papillons et de petits mammifères.

Enfin, viendront comme une conclusion joyeuse à ce projet d’envergure les plantations du gazon naturel sur la zone de détente (là où sera installée la nouvelle aire de jeux pour enfants), au printemps 2021.

En savoir plus

article Penser biodiversité, planter local (août 2020)
► en savoir plus sur la certification Plante bleue
► en savoir plus sur la marque Végétal local