Aller au contenu principal

Nevers Agglo ça me botte #5

Nevers Agglo ça me botte #5

Notre Agglo, un magazine
Cérémonie des vœux 2023

Cérémonie des vœux

Jeudi 26 Janvier à 19h au Café Charbon
Vendredi 13 août 2021

Stéphane Robineau, master sur ses terres

Le Cosnois Stéphane Robineau a remporté l'édition 2019 des Masters de pétanque. Au sein d'une "dream team" réunissant Dylan Rocher, Philippe Quintais et Philippe Suchaud, il peut envisager de renouveler cette performance début septembre, lors du Final Four.
Le Cosnois Stéphane Robineau est le seul Nivernais engagé cette année sur les Masters de pétanque, dont il a remporté l’édition 2019. Une ligne prestigieuse sur un CV en or. Avec l’équipe « galactique » des Rocher, Quintais et Suchaud, il sera à Nevers, les 25 et 26 août, pour briller à nouveau devant les siens et viser le Final Four aux Saintes-Maries-de-la-Mer, les 8 et 9 septembre.

En 2019, Stéphane Robineau a brisé la malédiction en remportant, à sa 13e participation, les Masters de pétanque. « J’avais déjà fait deux finales, mais c’est une ligne qui manquait à mon CV », explique le Nivernais installé à Draguignan depuis dix ans. « Les Masters, c’est un rendez-vous incontournable, au même titre que les championnats de France, d’Europe et du monde, le Trophée des Villes ou La Marseillaise. »

Originaire de Cosne-sur-Loire, où il a découvert la pétanque dans les basques de son père, de son oncle et de sa tante, Stéphane Robineau affiche à 41 ans un des plus beaux « CV » de son domaine, depuis son premier National décroché à 18 ans : champion de France (trois fois), d’Europe (une fois), quatre Trophées des villes, cinq Marseillaise… « Il m’en reste un à acquérir, celui de champion du monde », conclut-il sans jouer les matamores.

Dans cette 22e édition des Masters, le Nivernais fait équipe avec trois stars, Philippe Quintais, Philippe Suchaud et Dylan Rocher, 31 titres mondiaux à eux trois. Le plateau, relevé, rassemble les légendes et les jeunes loups : « J’ai la chance d’affronter les idoles que je voyais à la télé », sourit Stéphane Robineau, qui confesse « un peu de pression quand vient l’étape de Nevers, « dans un cadre magnifique », l’esplanade du Palais ducal.

« Je suis sur mes terres, c’est l’occasion de revoir la famille, les amis. » Une parenthèse appréciée dans un été à courir de concours en concours, parallèlement à son métier de chauffeur : « Je suis toujours sur les routes, de juin à octobre, mais c’est une chance, on s’enrichit de voyages et de belles rencontres. »

En savoir plus

Les Masters de Pétanque, le retour (août 2021)
Détails et programme complet sur www.masterspetanque.fr