Aller au contenu principal

Votre magazine municipal est désormais disponible dans des dizaines de points de dépôts.

Nevers ça me botte

Découvrez les points de dépôt de votre magazine.
Jeudi 25 mars 2021

Sept projets paysagers à venir : ouvrez l'oeil !

L'aménagement des abords de l'église Saint-Étienne fait partie des huit grands projets paysagers menés par la Ville cette année.
Dans la lignée des travaux paysagers de la place de l’hôtel de ville qui sont intervenus en janvier, 7 autres projets de requalification paysagère vont voir le jour cette année.

Entre nature façonnée et nature spontanée

 

Un an et demi après l’obtention de la 4e fleur Villes et Villages fleuris, la Ville de Nevers poursuit son engagement de retravailler sa trame paysagère, tout en cultivant la nature de proximité, dans un contexte d’incertitude climatique. Avec, toujours à cœur, la reconquête des espaces bitumés par un végétal diversifié, durable et économe en eau, ainsi que la préservation et la valorisation de toutes formes de biodiversité.

« Il s’agit de repenser la place et la qualité de la nature ainsi que les continuités écologiques dans la planification urbaine », étaye Anne Wozniak, adjointe à l’Environnement naturel et à l’Urbanisme. « À partir d’un diagnostic qui évolue depuis 2014, ces requalifications paysagères sont annuellement programmées et viennent enrichir de petits espaces confidentiels à l’échelle d’une rue, d’une placette ou de plus vastes espaces de « représentation » de la ville comme l’ensemble place de l'hôtel de ville - place de la République. » Elle continue : « Ces sites viennent compléter la trame végétale (ou trame verte) de notre ville qui s’équilibre désormais entre nature façonnée et nature spontanée ».

Quartier des Courlis

 

Au niveau des grands immeubles situés allée de Neubrandenburg, un travail de rajeunissement et d’harmonisation de la palette végétale est mené depuis 2020, afin d’adoucir la transition paysagère entre la place centrale des Courlis, elle aussi en pleine métamorphose (voir NCMB n°238) et les bords de Loire avoisinants. En plus des plantations d’arbres déjà réalisées (érables, ginkgo, févier, chênes, saule, etc.), des arbustes viendront renforcer l’ensemble d’ici quelques mois.

Quartier du Banlay

 

Après la plantation d’une vingtaine d’arbres fruitiers en novembre, dans le cadre de l’opération « 1 000 arbres » initiée par le Conseil départemental, les abords du city-stade du Banlay vont à nouveau s’enrichir dès le printemps de 7 arbres ornementaux (2 érables champêtres, 1 magnolia, 3 chênes verts et 1 chicot du Canada) et de prairies fleuries semées aux pieds des arbres.

Du côté de l’extension du cimetière Jean-Gautherin, voici venue l’ultime phase de reconquête végétale, toujours dans l’optique d’atténuer cet aspect lunaire et minéral qui le caractérise encore, avec la plantation de nouvelles vivaces (sedum, ail ornemental, euphorbe, eremurus et elshotzia), tandis qu’en centre-ville, la place du Vertpré va être agrémentée de massifs de vivaces, dans l’esprit de l’avenue Pierre-Bérégovoy, et d’un nouveau gazon qui bénéficieront d’un système d’arrosage automatique. 5 ginkgos devraient compléter l’ensemble.

Quartier du Mouësse

 

Début mars, la place du Gué va accueillir vivaces et graminées (savonnier, menthe en arbre, poivre de moine, herbe aux écouvillons, etc.), tandis que la plantation de 7 chênes verts va venir renforcer la trame arboricole de la place du 1er Régiment du Morvan et apporter d’ici quelques années une ombre et une fraîcheur bienvenues durant les épisodes de fortes chaleurs.

Centre-ville

 

Enfin, dernier projet paysager remarquable de l’année 2021 : la mise en valeur des abords de l’église Saint-Étienne qui devrait intervenir au printemps. Dans le respect des préconisations de l’Architecte des bâtiments de France, 4 arbres (3 zelkovas et un érable du Japon) et 18 arbustes (daphné, hortensia, bruyère, acanthe et sarcoccoca), 600 bulbes, vivaces et graminées (agapanthe, achillée, aster, gaura, gypsophile, verveine, tulipe, lys, etc.) apporteront la touche finale tant attendue à ce chef-d’œuvre architectural local.