Aller au contenu principal

Rendez-vous au centre-expo les 16 et 17 novembre prochain pour le Salon de la Basse-cour et de la Biodiversité.

Salon basse-cour et biodiversité

16 & 17/11, Centre-expo
Exposition "Vaisselle en terre cuite à Neubrandenburg au XXe siècle", musée de la Faïence et des Beaux-arts, du 18/09 au 29/12/2019.

Expo vaisselle en terre cuite

18/09 > 29/12 - Musée de la Faïence
Découvrez les mille et une facettes du trompe-l’œil avec l'exposition temporaire du musée de la Faïence et des beaux-arts Frédéric-Blandin.

Expo trompe-l'oeil contemporains

5/10 > 29/12 - Musée de la Faïence et des Beaux-arts
Jeudi 7 novembre 2019

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie…

Renaud Detret, responsable d'équipe de l'atelier motoculture et irrigation du service Espaces verts, ouvrant l'une des deux cuves de récupération d'eau de pluie du CTH.
Depuis 2006, le centre technique horticole (CTH) est équipé d’un ingénieux système de récupération d’eau de pluie. Il en est de même pour le boulodrome Roger-Fouvielle depuis 2008.

Le bâtiment municipal, situé boulevard du Grand Pré des Bordes, est en effet doté de deux immenses cuves souterraines de récupération d’eau de pluie de 22 m³ chacune. Ces dernières lui permettent, hors périodes de sécheresse, d’arroser de manière autonome les cultures, généralement entre avril et mai, et de mettre à niveau la mare pédagogique.

D’abord collectée grâce aux chéneaux installés sur près de de 1500 m² de toitures, comprenant une partie de l’atelier, une partie de la serre principale et la totalité des serres en verre, cette eau est canalisée vers les descentes de gouttières qui sont reliées aux cuves, puis filtrée. Une fois arrivée dans ces dernières, elle est ensuite acheminée vers les différents points de puisage répartis sur les 3 ha que compte le CTH, soit une dizaine de prises d’eau et une dizaine d’électrovannes, grâce à une pompe de relevage. Le trop-plein est acheminé vers la mare pédagogique grâce à une motopompe. Lorsque les cuves sont vides, le système rebascule automatiquement sur le réseau d’eau de ville.

Plus anecdotique, mais non moins intéressant, le jardin pédagogique est lui aussi équipé de deux petites cuves, posées à même le sol, de 3 m³ chacune. Quant au boulodrome Roger-Fouvielle, l’eau est collectée sur 800 m² de toiture et stockée dans une cuve enterrée de même modèle que celles du CTH (22 m³), pour un usage destiné aux cuves d'arrosage des Courlis ainsi que pour les balayeuses.

À l’année, 2 500 m³ d'eau de pluie peuvent ainsi récupérés en moyenne dans les 5 cuves, tandis que la consommation d'eau de pluie varie de 700 à 1000 m³, toujours à l’année. Ce système de récupération permet de réaliser en moyenne 9 000 € d’économies par an à la collectivité.

Solution aussi bien économique (réduire les gaspillages, faire des économies) qu’écologique (soulager les nappes phréatiques), les équipes du service Espaces verts réfléchissent aujourd’hui à développer cet ingénieux système dans les prochaines années.

En savoir plus

► Page Le centre technique horticole