Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Venez participer en vélo au parcours famille à partir de 14 h !

Journée du Bien-être

Samedi 23 mars - Parc Salengro
Nouveauté, l’école de la Barre-Manutention accueillera à la rentrée 2019 une classe à horaires aménagés à dominante musicale (CHAM) de niveau CM1.

Ouverture d'une CHAM

Rentrée 2019 > niveau CM1 - Candidature jusqu'au 8/04
Du 11 au 22 mars, procédez à l’inscription de votre enfant qui s’apprête à intégrer l’une des écoles publiques de la ville.

Inscriptions scolaires

Du 11/03 au 22/03 > accueil éducation (Hôtel de Ville)
Dimanche 11 mars 2018

Prouvez jeunesse

Les membres du Conseil neversois de la jeunesse lors du premier conseil en compagnie d'Amandine Boujlilat.
Le Conseil neversois de la jeunesse a connu son premier conseil en février.

Ils sont étudiants ou déjà plongés dans la vie active. Ils ont en commun leur âge – moins de 25 ans – et surtout l’envie de donner à leur ville une nouvelle… jeunesse. Les douze (ils devraient être dix-huit à terme, pour atteindre une parité encore lointaine – trois filles, neuf garçons) membres du Conseil neversois de la jeunesse (CNJ) ont jusqu’à 2020 pour imaginer, oser, créer plusieurs projets, et les mener à terme en se frottant à la réalité budgétaire.

Instauré par la municipalité pour « donner un espace de proposition et de débat pour les 18-25 ans », le CNJ est le prolongement logique du Conseil municipal d’enfants, né il y a bientôt 30 ans, et du Conseil municipal junior, lancé en 2015 : « Il y a des tas de choses à faire à Nevers, des tas de choses qui manquent aussi », et les personnes les mieux placées pour y réfléchir, ce sont les jeunes », a expliqué Amandine Boujlilat, première adjointe en charge de la jeunesse, lors de la première rencontre du CNJ.

Les conseillers, qui éliront un représentant avec voix consultative au conseil municipal, se retrouveront une fois par mois pour passer leurs envies au tamis de la vie. Une école de la citoyenneté qui fera sans doute naître ou croître le goût de l’engagement dans l’action municipale.