Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Venez participer en vélo au parcours famille à partir de 14 h !

Journée du Bien-être

Samedi 23 mars - Parc Salengro
Nouveauté, l’école de la Barre-Manutention accueillera à la rentrée 2019 une classe à horaires aménagés à dominante musicale (CHAM) de niveau CM1.

Ouverture d'une CHAM

Rentrée 2019 > niveau CM1 - Candidature jusqu'au 8/04
Du 11 au 22 mars, procédez à l’inscription de votre enfant qui s’apprête à intégrer l’une des écoles publiques de la ville.

Inscriptions scolaires

Du 11/03 au 22/03 > accueil éducation (Hôtel de Ville)
Dimanche 3 février 2019

Pré-Plantin, la boucle est bouclée

La promenade, longue de 650 m, gagne en qualité paysagère.
Le nouvel aménagement de la promenade située le long du boulevard du Pré-Plantin a clos l’ensemble des projets ayant bénéficié de subventions « TEPCV » (Territoire à énergie positive pour la croissance verte).

Grâce à ce label attribué par le ministère de l’Environnement en 2015, la Ville de Nevers aura bénéficié d’une subvention de 187 500 € sur une dépense de 250 000 € HT (soit 300 000 € TTC), pour mener à bien des actions de reconquête des espaces bitumés par le végétal. Faisant le constat d’un appauvrissement général de la flore (à Nevers, comme partout en Europe), entraînant une raréfaction des insectes pollinisateurs et une diminution des oiseaux, la Ville de Nevers s’est d’ailleurs engagée, dans la plupart de ses projets d’aménagement urbain, à renforcer les différentes trames vertes.

Cet ultime aménagement arrive après ceux des boulevards du Grand Pré des Bordes et Jacques-Duclos, des rues du Vernai, des Ouches, du Rivage et Petit Rivage et de la placette du Pont-Cizeau, qui se sont tenus tout au long de l’année 2018, dans le même esprit « TEPCV » de « reconnexion » des différents îlots d’espaces verts pour aider la faune et la flore locales à se maintenir et à mieux circuler.

En effet, convention « TEPCV » oblige, le dessein pour cette promenade laissée quelque peu en brousse était d’en faire un corridor écologique, soit un trait d’union végétal de qualité entre les boulevards situés à ses extrémités (Grand Pré des Bordes et Patrick-Guillot), en vue de renforcer la biodiversité et favoriser la libre circulation des animaux et des plantes. C’est ce qu’espèrent en tout cas les Espaces verts de la Ville de Nevers qui se sont totalement investis dans le choix et la plantation de la nouvelle palette végétale, constituée à 17 % de variétés indigènes, prenant notamment la forme de plantes hôtes et nourricières d’origine locale. Un jeu savant de densité, de strate et de diversification des espèces a ainsi été envisagé pour obtenir des axes verts multifonctionnels, capables d’attirer la petite faune. À noter que le gazon prévu, à croissance lente, sera semé au printemps sur une surface de 2 500 m².

Autre métamorphose, pour les adeptes des mobilités douces et les autres, cette promenade de 650 mètres de long qui vient de gagner en qualité paysagère, avec 26 arbres plantés (érables, chêne, acacia doré, févier d’Amérique, etc.), a également gagné en visibilité et en confort, grâce à la création d’un cheminement sécurisé élargi à 2 mètres 50. Le coût global de cette dernière opération financée dans le cadre de la subvention « TEPCV » s’élève à 125 000 € HT.

En savoir plus

► Vidéo pédagogique portée par l’Agence française de la Biodiversité (AFB) expliquant l’intérêt d’introduire des plantes indigènes dans les plantations...