Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09
Mercredi 5 août 2020

Place à la Place !

Projection de la nouvelle place Mossé, partie haute.
C’est incontestablement « le » grand chantier à venir pour le début d’année 2021 : la place Mossé va retrouver sa vocation première de belvédère « apaisé » avec vue imprenable sur la Loire. Une réunion d’information publique pour exposer plus en détail le projet aura lieu le vendredi 4 septembre à 18 h, sur le site de Nevers Plage ou salle des Eduens selon la météo.

Le maire de Nevers Denis Thuriot avait annoncé la couleur lors de son entretien avec la rédaction (voir NCMB 235). Depuis l’avis favorable délivré par la DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) en décembre 2019, les travaux de la place Mossé font donc partie des priorités de ce début de mandat.
Ce projet co-construit entre Nièvre Aménagement, maître d’ouvrage délégué dans le cadre de la ZAC (zone d’aménagement concerté) Saint-Genest, l’agence TN+ en charge de l’aménagement urbain et paysager, et les services techniques de la Ville de Nevers pour la partie programmatique, va révolutionner les usages et les perspectives… notamment sur la Loire !

"Une place apaisée"

« L’objectif est de créer une place apaisée, davantage dédiée aux piétons, qui retrouve son attache avec le cœur historique de la ville, tout en offrant une vue dégagée sur la Loire », explique Quentin Bruchon, responsable de la Coordination général des projets et des expertises à la Ville. « Ce projet est la concrétisation d’un travail collaboratif avec les services de l’État, notamment l’architecte des Bâtiments de France », précise Daniel Devoise, adjoint délégué aux travaux et grands projets d'aménagement. « L’enjeu du projet est de redessiner une nouvelle porte d’entrée de la cité historique et de réorganiser son lien avec la Loire. Il s’inscrit dans la continuité des aménagements effectués route des Saulaies et quai des Eduens, en s’inspirant des préconisations du Plan guide Loire », poursuit Anne Wozniak, adjointe à l'environnement naturel et à l'urbanisme, en charge du suivi de ce dernier depuis 2015. Les travaux devraient démarrer dans le courant du 1er trimestre 2021 pour une durée estimée à 18 mois. Ils seront répartis en plusieurs phases, afin de limiter l’impact sur la circulation.

Circulation & stationnement

Cette dernière s’effectuera désormais sur une rampe qui s’élèvera du quai des Mariniers pour remonter au pont de Loire. Elle sera complétée par deux bandes cyclables unidirectionnelles. Le rond-point Louis de Règemortes sera remplacé par un carrefour à feux « intelligents », qui s’adapteront pour fluidifier la circulation, notamment au moment des heures de grands passages. Pour compenser la suppression des deux parkings, places haute et basse, 32 places de parking en zone blanche seront matérialisées dans un premier temps au niveau de la tour Gauguin, en plus des 2 places PMR déjà existantes.

Palette végétale ligérienne

« Comme tous projets urbains à venir, l’implantation d’une végétation constituée à minima de 30 % d’espèces indigènes favorables à la biodiversité locale sera notre mot d’ordre. Nous faisons le choix d’un aménagement durable, en plantant des espèces économes en eau, résistantes à la sécheresse », insiste Anne Wozniak. « Nous avons fait le choix de matériaux perméables, afin que les ruissellements d’eau de pluie permettent un arrosage naturel des plantes », indique Quentin Bruchon. 60 % des arbres de la place haute seront conservés. Le projet s'inscrivant dans une logique de long terme, les arbres les plus âgés et abîmés seront remplacés par de nouvelles essences résistantes aux fortes chaleurs : tilleul, érable champêtre et sorbier.
La place basse sera quant à elle parée d’une palette végétale ligérienne, agrémentée de gradins propices à la contemplation. Il en va de même pour le choix des matériaux : « Pour ce nouveau chantier et dans la mesure du possible, nous allons réutiliser les pierres de la place haute, ainsi que les déblais et la terre d’autres chantiers. Nous voulons favoriser de plus en plus les circuits courts et l’économie circulaire », poursuit Daniel Devoise. « Nous veillerons à déranger le moins possible la petite faune urbaine et ligérienne, c’est pourquoi nous travaillerons en collaboration avec la LPO 58 », précise l’élue à l’environnement.

Au-delà de ces travaux d’envergure, et sur le long terme, une réflexion est en cours pour assurer une continuité piétonne et cyclable le long de la Loire jusqu’au parc Rosa-Bonheur, à l’aide d’une passerelle escamotable mise en place sous le pont de Loire. Quant au projet de réhabilitation de l’îlot du Grand Monarque en résidences de standing, comme la Loire, il suit son cours. À suivre.

 

En savoir plus

Consultation et réunion publiques

► Jusqu’au 4 septembre, ce projet est soumis à une consultation publique avec mise à disposition des documents en version papier et numérique sur le site nevers.fr (en bas de la page consacré à ce grand projet).

► Une exposition du projet se tiendra du 24 août au 4 septembre, sur site.

► Une réunion d’information publique pour exposer plus en détail le projet aura lieu le 4 septembre à 18 h, sur le site de Nevers Plage ou salle des Eduens selon la météo.