Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Une journée sur le thème de la justice sera l'occasion de revenir sur l'histoire du Palais ducal.

Délits, énigmes…

Samedi 24 février, au Palais ducal
Les acteurs de la santé dans la Nièvre se retrouveront pour des états généraux à la MCNA.

Rendez-vous à la MCNA jeudi 1er mars

Découvrez la grande exposition itinérante consacrée au grand peintre russe Léopold Survage.

Exposition Survage

Jusqu'au 29 avril au Musée de la Faïence et des Beaux-Arts
Lundi 18 septembre 2017

Ouverture de l'espace jeunes "Rosa Parks" à la Grande-Pâture

Inauguration le mercredi 20 septembre !
Les adolescents de la Grande-Pâture ont créé un espace à leur image, rue Achille-Vincent. Un chantier mené dans un échange constant avec la municipalité qui les responsabilise. Inauguration le mercredi 20 septembre, 15h !

Ils ont pensé le cadre, soigné la déco. Et troqué volontiers deux semaines de labeur contre une semaine de vacances en Espagne. En juillet, sept garçons de 14 à 17 ans ont réalisé un chantier joyeux et appliqué, rue Achille-Vincent, pour donner une âme à l'Accueil Jeunes de la Grande-Pâture. Plus qu'un espace, "leur" espace, dont la réalisation a été menée de bout en bout dans un dialogue avec la municipalité. "L'idée est venue des jeunes du quartier en 2015. Il y avait un malaise avec l'Espace Stéphane-Hessel, où les locaux n'avaient pas été pensés pour les accueillir", explique Amandine Boujlilat, 1ère adjointe en charge de la jeunesse. Avec Mustapha El-Ouadhriri, chargé de mission Jeunesse, plusieurs rencontres sont organisées avec des adolescents et jeunes adultes du quartier : "Il leur fallait un lieu dédié, où ils puissent se retrouver, élaborer des projets."

Le choix se porte sur un ancien local de la PMI (Protection maternelle et infantile), à proximité de l'ancien centre social de la rue Achille-Vincent. Le voisinage immédiat du multi-accueil Gribouille aurait pu être un problème ; il devient une force : "On a fait des réunions avec les responsables de la halte-garderie, du CCAS. Les jeunes se sont engagés à ce que la cohabitation se passe bien." L'erreur d'un local livré sans concertation et clefs en main, comme à Stéphane-Hessel, n'a pas été renouvelée : "Les jeunes avaient le sentiment que l'on ne s'occupait pas d'eux. La Grande-Pâture était le seul quartier qui n'avait pas de véritable espace jeunes. Pour rétablir la confiance en eux et en la collectivité, il fallait les impliquer dès le début, être à l'écoute de leurs demandes. On les a responsabilisés."

Entre deux coups de pinceau sur la fresque (voir encadré), Yanis, 14 ans, ne regrettait pas ses deux semaines de chantier, de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Un grand sourire accompagne sa motivation : "C'est pour aller en Espagne. Ca va faire du bien de partir un peu de Nevers. Le local va être mieux. Tout le monde va venir."

Sébastien Chabard