Aller au contenu principal

Les prises de rendez-vous se font par téléphone au 03.58.58.33.33 et sur Doctolib.

Centre de vaccination

Parc Roger-Salengro / Mercredi et samedi de 8 h à 18 h
Exposition : L'amateur d'estampes contemporaines

L'amateur d'estampes contemporaines

Du 25/09 au 30/10 - Médiathèque Jean-Jaurès
Exposition : Les œuvres sortent de leurs réserves

Les œuvres sortent de leurs réserves

Du 15/09 au 28/11 - Musée de la Faïence
Lundi 29 janvier 2018

Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir

Le stationnement gênant sur trottoir est puni d'une contravention de 35 €
Le changement intervenu au 1er janvier laissant les communes maitres de leur politique de stationnement avec l'instauration d'un Forfait Post Stationnement s'est accompagné de quelques modifications et durcissements, notamment en ce qui concerne les contraventions en matière de stationnement gênant.
  • Il est interdit de se garer sur un trottoir sauf marquage et/ou indication contraire.
    Ce stationnement, considéré comme "gênant" est puni d'une contravention de deuxième classe, d'un montant de 35 €.
    Les trottoirs doivent rester libres de circulation pour les piétons et les personnes à mobilité réduite. Le fait de ne pas disposer de garage n’implique en rien une obligation de se garer sur son trottoir.

    Le décret n°2015-808 relatif au plan d’actions pour les mobilités actives et au stationnement, paru au Journal officiel samedi 4 juillet, contient plusieurs dispositions pour favoriser la circulation des piétons et des vélos, issues du Plan d’actions pour les mobilités actives.
    Parmi elles, la création d’un nouvel article dans le code de la route qui punit d’une amende forfaitaire de 135 € les arrêts ou stationnements "très gênants".

    Est notamment considéré comme "très gênant", l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule : 
    • dans une voie de bus 
    • sur un emplacement réservé aux personnes handicapées ou aux transports de fonds 
    • sur les passages piétons 
    • sur les voies vertes et pistes cyclables 
    • à proximité des signaux lumineux de circulation ou des panneaux de signalisation lorsque le gabarit du véhicule est susceptible de masquer cette signalisation à la vue des autres usagers 
    • au droit des bouches d’incendie 
    • et sur les trottoirs "à l’exception des motocyclettes, tricycles à moteur et cyclomoteurs".

    Dans les deux cas, stationnement "gênant" ou "très gênant" le véhicule en infraction peut être emmené en fourrière.

  • Dans une rue, ou une portion de rue, en l'absence de signalisation particulière et/ou d'emplacements de stationnement matérialisés, s'applique la règle du stationnement alterné :
    selon l'Article R417-2 du code de la Route
    - du 1er au 15 de chaque mois, le stationnement est autorisé du côté des numéros impairs des immeubles bordant la rue ; 
    - à l'inverse, du 16 au dernier jour du mois, le stationnement est autorisé du côté des numéros pairs. -

    Sauf dispositions contraires arrêtées par les autorités municipales et dûment signalées, le changement de côté doit s'opérer le dernier jour de chacune de ces deux périodes entre 20 h 30 et 21 heures.

  • Dans une rue, ou une portion de rue , si des emplacements de stationnement sont matérialisés, le stationnement est uniquement autorisé sur ces emplacements