Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09
Vendredi 4 septembre 2020

Nevers en Keusty

"Marianne" représentée à la Grande-Pâture, à proximité de l'espace Stéphane-Hessel.
Grande-Pâture, Courlis, Jonction, cet été a vu fleurir de nouvelles fresques murales, œuvres de Keusty, un street-artiste local bien connu dans le paysage nivernais.

Keusty, alias Dam (Damien Tissier), est un graffeur originaire des Courlis, qui travaille avec la Ville de Nevers et Nièvre Habitat depuis quelques années maintenant.

En 2019, il a notamment réalisé une fresque monumentale au niveau de l’entrée du centre social du Banlay, sous forme d'une série de portraits d’habitants du quartier, une autre représentant un enfant avec une grenouille sur le nez sur un immeuble de la rue Maréchal Lyautey à la Grande-Pâture et enfin, une dernière sur un immeuble situé Mail Jacquinot aux Courlis, représentant une grenouille.

Cette année, les mois de juillet et août ont été particulièrement denses pour l’artiste, puisqu’il a réalisé une « Marianne » sur un immeuble de la rue Henri-Fraisot (Grande-Pâture) dans le cadre d'un chantier jeunes, en partenariat avec Interstice et Nièvre Habitat. « Keusty est un artiste très investi auprès des jeunes. Il joue un rôle important pour la cohésion sociale en tant qu'artiste mais aussi en tant que citoyen », indique Amandine Boujlilat, adjointe déléguée à la proximité, la relation citoyenne et la cohésion sociale.

Ce projet, comme la gigantesque sterne réalisée au début du mois d’août sur un immeuble voisin de celui de "La grenouille", a bénéficié d’un FIPD (Fonds interministériel de prévention de la délinquance), géré par le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, complété par le soutien financier de Nièvre Habitat.

Enfin, fin août, Keusty s’est attelé à la réalisation de deux fresques murales sur le site de la Jonction, l’une au niveau de l’ancien bassin à vagues et l’autre, sous le chemin de halage, à l’extrémité de la nouvelle promenade Pascal-François. À travers la création d'une ambiance aquatique, caractérisée par un camaïeu de bleus, l'artiste a eu à coeur de « garder en mémoire le souvenir de la piscine ».