Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09
Samedi 27 juin 2020

Musée : les forges au pinceau

Une exposition temporaire consacrée à l'oeuvre du peintre Ignace-François Bonhommé est proposée au musée de la Faïence et des Beaux-arts. du 1er juillet au 27 septembre.
En complément de l'exposition consacrée à Saint-Honoré, une exposition temporaire consacrée à l'oeuvre du peintre Ignace-François Bonhommé est présentée au musée de la Faïence et des Beaux-arts du 1er juillet au 27 septembre.

Le musée de la Faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin organise une exposition temporaire qui se polarise sur deux œuvres du peintre, aquarelliste et lithographe Ignace-François Bonhommé (1809-1881).

Les deux huiles sur toile - intitulées "Vue intérieure des Forges d'Abainville (Meuse) : train de laminoirs à rails et à fers marchands" (1839) et "La Grande forge de Fourchambault" (Vers 1840) - seront mises en résonance et accompagnées de nombreux documents préparatoires et connexes. L'exposition sera baptisée : "Fourchambault et Abainville, deux forges à l'anglaise sous le pinceau de François Bonhommé".

Ignace-François Bonhommé est le premier artiste à représenter l'industrie à laquelle il consacre l'immense majorité de son œuvre. Le peintre illustre de manière saisissante la première révolution industrielle en France et ses œuvres constituent un témoignage unique sur une révolution à la fois technologique et sociale qu'induit l'industrialisation et notamment le grand démarrage de la sidérurgie moderne.

Révélant l’intense activité des forges de Fourchambault et d’Abainville, ces œuvres s'inscrivent dans une décennie durant laquelle les hauts-fourneaux et forges située aux confins de la Lorraine, de la Champagne et des Ardennes, sont, avec les établissements du Berry et de la Bourgogne, en tête de l'industrie du métal en France.

► Exposition visible jusqu'au 27 septembre.

En savoir plus

Expo "Fourchambault et Abainville, deux forges à l'anglaise sous le pinceau de François Bonhommé"

► Musée de la Faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin (plus d'infos sur culture.nevers.fr)