Aller au contenu principal

Les prises de rendez-vous se font par téléphone au 03.58.58.33.33 et sur Doctolib.

Centre de vaccination

Maison médicale Montapins / Du lundi au samedi de 8 h à 18 h
GUSP

La GUP

recrute jusqu'au 28/02 !
Nevers Agglomération : à Nevers on covoiture !

Covoiturage

Faites le saut, téléchargez l'appli !
Nevers en fête 2021

Un joyeux Nevers en fête à tous !

Du 27/11/21 au 16/01/22
Vendredi 12 novembre 2021

Moins seuls dans la jungle numérique

Amandine Basthiste et Alain Guyot, deux des trois conseillers numériques pour la ville de Nevers.
Nouveaux besoins, nouveaux métiers : les conseillers numériques de la Ville et de l’Agglomération soulagent les habitants brouillés avec le web.

Embauche de conseillers numériques, résistance aux cyberattaques, équipements pour les écoles, etc. : les ambitions numériques de la Ville de Nevers et de Nevers Agglomération bénéficient d’un sérieux coup d’accélérateur, avec près de 700 000 € accordés grâce au plan France Relance.

À Nevers, les trois conseillers numériques sont déployés dans les quartiers Politique de la ville (QPV) : au Banlay pour Amandine Basthiste, sur les quartiers Est (Baratte-Courlis-Bords de Loire) pour Alain Guyot – le troisième était attendu début novembre sur les quartiers Ouest (Grande-Pâture et Montôts). Si leur cursus et leur profil varient, ils ont en commun le goût des autres, qualité décisive dans leur recrutement. « La crise sanitaire a montré qu’il y avait un important malaise face au numérique pour une partie de la population. Nous sommes là pour apporter une aide », résume Alain Guyot.

Après un été passé à « réseauter » avec les associations des quartiers et à nouer des liens sur les événements, les deux conseillers neversois alternent, depuis septembre, entre semaine de formation (qualifiante) à l’AFPA et accueil en mairie de proximité. L’éventail des publics est large, des 18-25 ans ayant besoin d’aide pour monter un dossier de demande de bourse universitaire aux personnes âgées confrontées aux démarches dématérialisées, en passant par les auto-entrepreneurs et patrons de TPE/PME orientés par le service Commerce de la Ville de Nevers.

« Les écoles sont également demandeuses d’un accompagnement pour les relations avec les parents », précise Amandine Basthiste. En CDD pour deux ans (l’aide de France Relance est de 50 000 € par contrat sur cette durée), les conseillers neversois sont déjà persuadés de la nécessité de leur rôle dans un univers de plus en plus numérisé : « Le besoin d’accompagnement va être récurrent. »

Dans les communes de l’Agglo

Depuis le 30 août, quatre conseillers numériques sont en poste à Nevers Agglomération. Comme tous les conseillers nivernais, ils alternent les semaines de formation à l’AFPA et de présence sur le terrain. Des permanences sont assurées dans onze des treize communes du territoire, à l’exception de Nevers, déjà dotée en conseillers, et de Marzy, dont les habitants doivent se rendre dans les locaux de la communauté d’agglomération.

Chaque conseiller travaille avec un référent, élu ou technicien, dans les communes qui lui sont rattachées et qui ont en charge la communication auprès des habitants – réunion publique, flyer, etc. Un comité de pilotage sera mis en place en novembre pour suivre l’évolution de leur mission, dont le fonctionnement à plein régime est attendu pour le printemps prochain, après la fin de la formation.