Aller au contenu principal

Exposition "Vaisselle en terre cuite à Neubrandenburg au XXe siècle", musée de la Faïence et des Beaux-arts, du 18/09 au 29/12/2019.

Expo vaisselle en terre cuite

18/09 > 29/12 - Musée de la Faïence
L'école municipale des sports anime les vacances de Toussaint des 5/12 ans avec de multiples activités.

Vacances multisports 5/12 ans

Du 21/10 au 1er/11
Découvrez les mille et une facettes du trompe-l’œil avec l'exposition temporaire du musée de la Faïence et des beaux-arts Frédéric-Blandin.

Expo trompe-l'oeil contemporains

5/10 > 29/12 - Musée de la Faïence et des Beaux-arts
Dimanche 17 février 2019

L'hospitalité de l'espace Bernadette

27 nouvelles chambres ont été aménagées.
Les pèlerins changent, leurs attentes aussi. À l'ère de Booking et Trip Advisor, l'espace Bernadette modernise son hôtellerie et sa restauration.

Environ 200 000 pèlerins et touristes religieux franchissent chaque année les portes de l’Espace Bernadette. Parmi eux, 100 000 étrangers, venant parfois de l’autre côté du globe, pour lesquels le recueillement devant la châsse de Bernadette Soubirous est le voyage d’une vie. À exaucer sans fausse note. Si, par le passé, la rusticité de la nuitée dans l’ancien couvent faisait partie du charme du pèlerinage, le client d’aujourd’hui attend autre chose – et le dit sur les réseaux sociaux ou les sites spécialisés tels que Booking ou Trip Advisor : « Il n’a plus envie des sanitaires au fond du couloir », résume Christophe Goubier, directeur depuis janvier 2017 de l’Espace Bernadette.

L’ingénieur au solide vécu industriel a été recruté notamment pour « restructurer » l’hôtellerie de l’institution. Aux 110 chambres apparues dans les années 1970 pour héberger les cars de pèlerins, ont été ajoutées 27 chambres répondant aux canons modernes des prestations hôtelières – sans exubérance luxueuse : « Elles ont été aménagées dans les anciennes lingeries du couvent. Elles vont nous donner de l’air », assure Christophe Goubier. Les nouvelles chambres seront ouvertes début 2019 et devraient avoir un impact sur les statistiques : « Nous sommes actuellement à 30 000 nuitées. D’avril à octobre, notre taux de remplissage est de 80 % mais, le reste de l’année, il est faible, autour de 20 %. »

Le directeur se penche désormais sur un autre chantier, celui de la restauration, elle aussi restée dans son jus avec son menu unique et ses immenses salles : « Nous allons proposer deux menus, un buffet d’entrées, et utiliser des salles plus petites pour les individuels et les familles. Nous voulons aussi travailler davantage en circuits courts avec les producteurs locaux. »

NCMB 226 Espace Bernadette nouvelles chambres 1.jpg