Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09
Jeudi 3 septembre 2020

L’Espace Patrimoine au grand jour

Des témoignages d’habitants font revivre le quartier des Pâtis, populaire et attachant, fief des pêcheurs et des mariniers, rasé sans ménagement dans les années 50 pour faire passer la Nationale 7 entre Pont-Cizeau et pont de Loire.
Aménagé au Palais ducal, l’Espace Patrimoine bouleverse l’approche de l’histoire de Nevers et des Neversois. À savourer partiellement aux Journées du Patrimoine, avant ouverture totale début 2021.

L’histoire de Nevers, de ses hommes, de ses eaux se livre de façon inédite dans l’Espace Patrimoine – le titre donné au Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) créé par la Ville de Nevers dans les entrailles du Palais ducal. Les visiteurs des Journées européennes du patrimoine (19-20 septembre) auront droit à un bel aperçu, en avant-première, de quelques facettes de ce lieu de découverte.

« L’Espace Patrimoine sera à la fois centrifuge et centripète. Il servira d’introduction aux visites de la ville, mais il pourra aussi les compléter, grâce à ses différents niveaux de lecture », explique Agathe Maugis, chef du service Animation du patrimoine, dont l’escouade de spécialistes de l’histoire neversoise alimente en textes et en visuels les scénographes lillois de l’Atelier Smagghe.

Si le numérique est un ingrédient désormais incontournable de toute sensibilisation au patrimoine et à l’histoire urbaine, les concepteurs de l’Espace Patrimoine ont veillé à intégrer une dimension « tactile » et des « manipulations » à un parcours qui, surtout, « place l’humain au cœur du dispositif », selon Agathe Maugis. La partie « Nevers par ceux qui l’ont façonnée », visible lors des Journées européennes du patrimoine, s’appuiera ainsi sur la personnalité, fictive mais réaliste, d’un marinier, d’un faïencier, d’un menuisier et d’un voyageur. Des témoignages d’habitants font revivre le quartier des Pâtis, populaire et attachant, fief des pêcheurs et des mariniers, rasé sans ménagement dans les années 50 pour faire passer la Nationale 7 entre Pont-Cizeau et pont de Loire.

Le rapport mi-tendre, mi-tumultueux des Neversois à leur fleuve et à la rivière Nièvre, tous deux chahutés par l’activité humaine, constitueront un autre chapitre de cet Espace Patrimoine qui se penchera enfin sur les pierres, matière première des maisons et monuments de Nevers. Mise au point par le laboratoire de design numérique de l’Université de Nantes, une maquette représentant toute la ville sera disposée dans la Galerie Chalandre pour une découverte interactive à l’aide de tablettes.

Sébastien Chabard