Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Rendez-vous samedi 17 novembre, à 10 h au Palais ducal, pour la 2e édition de la marche bien-être et découverte organisée par la Ville de Nevers.

1, 2, 3... Marchons !

17/11 à 10 h, Palais ducal - Marche découverte
Deux journées pour inviter les petits citadins (et les grands) à la découverte des animaux de basse-cour.

Salon des animaux de basse-cour

Les 17 (9h>18h) & 18/11 (9h>17h30) - Centre-expo
Fêtons ensemble les 60 ans du Ciné-Photo Club ! Une exposition à découvrir au Palais ducal.

Expo Ciné-Photo Club Nivernais

Du 10 au 24/11, Palais ducal
Jeudi 8 novembre 2018

Les Vitrines de Nevers sortent le grand jeu pour le SIIViM

Depuis mardi 6 novembre et jusqu’au samedi 10, les Vitrines de Nevers déroulent une « semaine commerciale » qui fédère plus de 70 adhérents et même quelques non-adhérents.
Entre goût de l’innovation et sens de la fête, les Vitrines de Nevers ont trouvé leur voie pour s’associer au 1er Sommet international de l’innovation en villes médianes (SIIViM), organisé par Nevers Agglomération du 8 au 10 novembre. Une semaine commerciale mobilise plus de 70 boutiques, tandis qu’un parcours numérique fera découvrir quelques facettes du commerce de demain.

En quelques années, le numérique a révolutionné le commerce… pour le meilleur et le pire. Achat en ligne, réseaux sociaux, comparateurs de prix, etc. ont rebattu les cartes, mis du zapping dans le shopping et, inversement, renforcé les liens entre commerçants et clients à grands renforts de « posts » et de « likes ».

Sur fond de plan de relance des cœurs de ville, la création du Sommet international de l’innovation en villes médianes (SIIViM) par Nevers Agglomération a suscité un intérêt naturel pour les Vitrines de Nevers, qui n’a pas attendu l’implication forte de sa fédération nationale des Vitrines de France (1) pour réfléchir au meilleur moyen de s’associer à cet événement sans précédent.

« Nous avons été contactés en juin par Jérémie Nestel (chef de projet du SIIViM, NDLR) pour voir comment travailler ensemble », explique Jean-Luc Déchauffour, président des Vitrines de Nevers. « L’innovation est une de nos priorités, mais elle doit être impérativement liée à la proximité. Elle doit renforcer le lien entre commerçants et clients, créer une communauté. »

Parallèlement au SIIViM, qui réunira une centaine de start-up sur une ville reconstituée dans la Maison des sports les 9 et 10 novembre, l’union commerciale de Nevers (et d’autres communes de l’Agglomération) a bâti un programme solide et original, qui fera naturellement la part belle aux innovations. Plusieurs adhérents des Vitrines proposeront ainsi en test l’application Boutic : « Non seulement elle liste et présente toutes les boutiques adhérentes, mais elle les géolocalise, elle donne tous leurs bons plans. Une vingtaine de villes l’utilisent actuellement. »

Elaboré par la société Fingertips, qui s’implante à Nevers, le coussin connecté Viktor a emballé Jean-Luc Déchauffour, qui le présentera dans sa Maison de la presse : « C’est un coussin incroyable, qui permet aux personnes en perte d’autonomie de ne pas être coupées du monde », détaille-t-il. Avec la chocolaterie Jeff de Bruges, la pharmacie et le magasin de matériel paramédical Bernamont, il a monte un « collectif de la rue des Ardilliers » connecté, samedi 10 novembre, à l’EHPAD Marion-de-Givry : « Les résidents des maisons de retraite sont une clientèle à retrouver. »

Le coussin Viktor sera l’une des étapes d’un parcours numérique qui passe par la mercerie Au Dé à coudre (boutons fabriqués avec une imprimante 3D), Atol Clairvue Optique (lunettes connectées Atol Zen à détecteur de chute présentées en avant-première), Géox (chaussures connectées), et à Varennes-Vauzelles pour découvrir la literie éco-conçue et personnalisable des Meubles Despont (une invention high-tech primée au concours Lépine).

Depuis mardi 6 novembre et jusqu’au samedi 10, les Vitrines de Nevers déroulent une « semaine commerciale » qui fédère plus de 70 adhérents et même quelques non-adhérents. Au programme, des offres et remises dans tous les magasins participants, des temps forts (jeux en bois le 7 et kart à pédales le 10), un centre-ville sonorisé de la porte de Paris à la place Mancini et du quartier Saint-Arigle à la rue Saint-Martin, avec une animatrice professionnelle passant de boutique en boutique. Soit un budget de 12 000 € : « Nous avons eu le soutien du Crédit agricole et de la Caisse d’épargne, qui ont financé les supports de communication (4 x 3, banderoles, flyers), et la société Effia, gestionnaire du parking Saint-Pierre, offre des tickets de stationnement d’une heure. »

Pour Jean-Luc Déchauffour, un déclic « numérique » s’est produit parmi les adhérents des Vitrines de Nevers : « En début d’année, j’étais très pessimiste sur cette question. Puis j’ai vu des commerçants participer à la formation Commerçant numérique de la CCI (financée à 90 % par le Fisac, NDLR), en parler avec leurs collègues. Les pages Facebook sont plus nombreuses, plus dynamiques, plus alimentées. On voit que les clients sont réactifs, qu’ils guettent les informations sur les réseaux sociaux. Le mouvement est parti et il ne s’arrêtera plus. »

1. Vitrines de France a relayé le SIIViM, via sa newsletter, auprès de ses 600 adhérents. Le président de la fédération, Jean-Pierre Lehmann, sera présent à Nevers pour animer l’une des vingt conférences au programme.