Aller au contenu principal

Exposition : Les œuvres sortent de leurs réserves

Les œuvres sortent de leurs réserves

Du 15/09 au 28/11 - Musée de la Faïence
Les prises de rendez-vous se font par téléphone uniquement au 03.58.58.33.33.

Centre de vaccination

Salle des Eduens - Prise de rendez-vous : 03.58.58.33.33
Lundi 6 septembre 2021

L’enseignement artistique ouvert à tous (1/3)

Ainsi la CHAM, Classe à horaires aménagés musicale, est « un beau dispositif qui trouve de l’écho chez les jeunes comme leurs parents ».
Promouvoir la culture, c’est s’adresser à des publics variés, plus ou moins éloignés des lieux qui lui sont dédiés, plus ou moins habitués à en pousser la porte. Une difficulté, mais pas une fatalité pour les équipes de la direction du Développement culturel de la Ville de Nevers. Aujourd'hui, l'enseignement artistique et le conservatoire.

« On s’adresse à tous les Neversois en allant au plus près d’eux », affirme Damien Tijani, son directeur. L’objectif : assurer une présence dans tous les quartiers, du cœur de ville à la périphérie, pour tous les goûts et tous les âges. « On oublie parfois que ce qui est gratuit, c’est une volonté politique : prêter des salles aux associations, proposer des animations dans les écoles, des spectacles, etc. », souligne Françoise Hervet, conseillère municipale en charge de la Culture aux côtés de Corinne Mangel et Laurent Pommier. C’est pourquoi chacun des pôles de cette direction œuvre pour une culture en mouvement, loin de l’image figée qu’on veut parfois lui coller à la peau.

L’enseignement artistique ouvert à tous

Ainsi la CHAM, Classe à horaires aménagés musicale, est « un beau dispositif qui trouve de l’écho chez les jeunes comme leurs parents », s’enthousiasme Dominique Baran, chef de service du pôle Création/Enseignement artistique. D’abord ouverte aux CM1 et CM2, ce sont désormais 24 élèves de 6e qui en profiteront aussi au collège Adam-Billaut, dont 16 venus spécialement d’autres secteurs. Si les élèves ayant déjà suivi le cursus en primaire s’y retrouveront, ils seront rejoints par d’autres : « Certains ont découvert la musique grâce à l’orchestre à l’école proposé à Georges-Guynemer ; et aujourd’hui, c’est devenu une passion », précise Damien Tijani. Dominique Baran complète : « Le cadre scolaire est un point d’ancrage pour toucher les enfants qui se disent que la musique n’est pas pour eux. » Les apprentis de l’orchestre à l’école se voient par la suite offrir une année de pratique au Conservatoire de musique et d’art dramatique (CMAD).

Alors que la menace « Covid » plane toujours, l’heure est tout de même à préparer une rentrée « normale », mais pas exempte de nouveautés. Deux cours de danse hip-hop, new style/house dance, pour ados de 12/15 ans et adultes (+ 16 ans) ouvriront à l’espace Stéphane-Hessel les jeudis, proposés par le conservatoire. « Pour des questions géographiques, une partie du public ne vient pas forcément aux cours proposés le lundi au centre culturel Jean-Jaurès. Ce deuxième site permettra de capter d’autres personnes », précise Dominique Baran.

Pour faire découvrir l’ensemble des facettes du conservatoire, celui-ci ouvrira ses portes aux curieux : mardi 7 septembre, de 17 h 30 à 20 h, un coup de projecteur sera donné sur les classes instrumentales avec une soirée « À vous de jouer ». Les professeurs seront présents et accompagneront le public pour des essais d’instruments. « Que tous ceux qui vivent dans l’agglo viennent découvrir ou redécouvrir ce que nous proposons ! », invite Dominique Baran. De nombreux rendez-vous musicaux et concerts sont également annoncés.

En savoir plus

La culture innove et se réinvente :

► La médiathèque à tout âge (2/3)

► Le musée grand ouvert sur l’évènementiel (3/3)