Aller au contenu principal

La grande exposition temporaire de printemps du Musée de la faïence et des Beaux-arts de Nevers sera cette année consacrée au verre.

Expo : Le verre au cœur de la France

7/04 > 21/07 - Musée de la faïence
Retrouvez le Printemps des Quartiers : le 15/05 au Banlay, le 18/05 à la Grande Pature, le 22/05 aux Courlis et le 25/05 en centre-ville.

Le Printemps des Quartiers

4 lieux, 4 dates !
Une flotte d’une vingtaine de bateaux est attendue le samedi 18 mai après-midi quai des Mariniers, avec des animations nombreuses pour petits et grands.

Fête de la Loire

Samedi 18 & dimanche 19 mai
Lundi 30 avril 2018

L'éclosion des poussins mélomanes

L'éveil musical leur permet de découvrir la grande famille des instruments.
Depuis le début des années 2000, le conservatoire de Nevers a laissé carte blanche à Arielle Dervieu, alors comédienne de théâtre et chanteuse, pour créer un véritable département d’éveil musical.

« Qu’ils soufflent, qu’ils grattent, qu’ils tapent, c’est la meilleure façon de pouvoir les orienter vers le bon instrument ensuite ! » Les petits troubadours chargés aux piles Duracell colorent la voix d’Arielle Dervieu, professeure d’éveil musical au conservatoire, d’un rire de « marraine la bonne fée ». Dès 4 ans, de la moyenne section au CP, elle leur propose un travail d’écoute, de reconnaissance des sons et de rythmique par le jeu.

« La musique est un langage : il s’agit de revenir à son apprentissage de façon totalement sensorielle et affective. » C’est la pédagogie Montessori appliquée à la musique : la méthode Willems. « Je les amène à la lecture et à l’écriture musicale de la même manière que la maternelle le fait avec les mots avant l’entrée en primaire. »

Si le piano et la guitare restent les chouchous des loulous, l’atelier leur permet de découvrir la grande famille des instruments et de privilégier un choix sensoriel à un choix intellectuel. Très peu nombreux à abandonner la musique après l’éveil, en attendant, ça gazouille partout et Arielle emploie toutes ses partitions à canaliser celle des bambins : « On est en show permanent ! »

 

Sarah Belin