Aller au contenu principal

Le nouveau rendez-vous bien-être organisé par la Ville de Nevers au kiosque du parc Roger-Salengro.

1,2,3... Bougeons ! au parc Salengro

Les vendredis à 18h : 5-12-19-26/07
Rendez-vous incontournables de l'été, ne manquez pas les marchés du mercredi, à partir de 14 h, au parc Roger-Salengro : les 10 et 24 juillet, 7 et 21 août.

Marchés de l'été

10 & 24/07, 7 & 21/08, à partir de 14 h - Parc Salengro
Jusqu'au 31 août 2019, faites le plein d'animations avec un Été à Nevers, Nevers Plage, le 14-Juillet...

Un été à Nevers 2019

Le plein d'animations !
Lundi 8 juillet 2019

Le vent de modernité continue

Cet été, l’école Alix-Marquet achèvera sa deuxième tranche de rénovation énergétique.
La municipalité poursuit la rénovation énergétique des écoles primaires et structures d’accueil de la petite enfance.

Développement durable, accessibilité et (re)mise aux normes sont les trois maîtres-mots du plan d’action initié par la municipalité depuis 2015 concernant le patrimoine municipal, dont les écoles et les crèches font partie. « Notre objectif est de fournir des conditions optimales d’accueil dans les crèches et d’apprentissage pour les élèves et les enseignants », explique Daniel Devoise, adjoint délégué aux Travaux et aux Infrastructures.

Parmi les gros chantiers de cette période estivale, l’école Alix-Marquet, située dans le quartier Maupas – Victor-Hugo, achèvera sa deuxième tranche de rénovation énergétique, en terminant l’isolation extérieure du bâtiment (137 331,84 €), tout comme l’école maternelle du Mouësse avec la fin des remplacements des menuiseries, l’isolation de la tisanerie par les régies municipales (50 000 €).

L’école maternelle Rosa-Bonheur, située dans le quartier de la Grande Pâture ainsi que l’école élémentaire Pierre-Brossolette, aux Bords de Loire, entameront quant à eux chacune une première tranche de travaux de rénovation énergétique qui se poursuivra en 2020 et 2021. La première connaîtra en effet des travaux d’isolation thermique par l’extérieur et de remplacement de nombreuses menuiseries (110 000 €). Le remplacement de la toiture, l’installation d’une VMC et l’isolation du vide sanitaire formeront le gros des travaux pour la seconde (236 000 €).

Côté petit enfance, la toiture de la crèche Souricette, aux Montots, sera intégralement remplacée et désamiantée (112 000 €).