Aller au contenu principal

Alerte sécheresse renforcée

Alerte sécheresse renforcée

Usages domestiques
Votre nouveau trimestriel d’information d'agglomération.

Nevers Agglo ça me botte #3

Notre Agglo, un magazine
un été à Nevers

un été à Nevers

Découvrez le programme !
TMN saison 2022-2023 : la billetterie est ouverte !

TMN : saison 2022-2023

Billetterie en ligne ouverte depuis le 10 juin
www.moustigre.org

www.moustigre.org

Privé d'accès à l'eau, le moustique-tigre ne se reproduit pas.
Jeudi 30 juin 2022

Le service Propreté urbaine met la pression

Mêmes les endroits qui semblent confidentiels, comme ici le mur jouxtant la promenade Pascal-François, ont droit à un nettoyage haute pression !
Places, voiries, murs, parvis et monuments aux morts… Pas de place à l’improvisation : de mars à octobre, le service Propreté urbaine est sur tous les fronts pour nettoyer les lieux emblématiques ou plus confidentiels fréquentés par les Neversois.

Le grand nettoyage de printemps-été-automne démarre généralement entre mars et avril pour s’achever en septembre ou en octobre. « Simplement, pour éviter les situations de gel », explique Corinne Loyau, cheffe de service au sein de la direction de l’Espace public.

Il mobilise généralement un agent du service Propreté urbaine qui pilote une laveuse équipée d’un nettoyeur à haute pression du lundi au vendredi, de 6 h à 17 h. L’objectif ? : « contribuer à rendre la ville plus propre et plus agréable à tous ceux qui la fréquentent ».

Une indispensable mission de service public qui se traduit par 750 h de travaux annuels en moyenne, en fonction des aléas et des requêtes.

La mission consiste à envoyer de l’eau chaude à haute pression sur différents sites, généralement en béton désactivé, ou monuments ne craignant pas cette méthode de décapage.

Un grand nombre de monuments aux morts bénéficient une fois par an ou une fois tous les deux ans de ce toilettage particulier : place Carnot, square de le Résistance, square Édouard-Millien (Eduens), square René-Chatout, faubourg du grand Mouësse, place du 19 mars 1962 et pont de Loire.

Ne soyez donc pas non plus surpris si vous apercevez la laveuse sur le parvis de la place Carnot, celui de la rue de Nièvre, au cœur de la zone piétonne François-Mitterrand, marché Carnot, rue du 14-Juillet ou encore le long du boulevard Pierre-de-Coubertin. Même méthode employée sur toutes les bordures du centre hospitalier Pierre-Bérégovoy, devant les parvis des écoles, des églises ou encore celui du musée de la Faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin. Généralement très fréquentés, ces lieux bénéficient d’une attention toute particulière à chaque campagne de nettoyage.

Enfin, toute la voirie, les murs, les plots, les fontaines, les escaliers, les ronds-points profitent également chaque année ou une année sur deux de ces grandes opérations.