Aller au contenu principal

Evénement Harry Potter

L'univers Harry Potter s'installe à la médiathèque

Du 5 janv. au 20 fév. - Médiathèque Jean-Jaurès
La Ville de Nevers vous adresse ses meilleurs vœux pour l'année 2021.

Meilleurs vœux

2021
Samedi 19 décembre 2020

Le potager majuscule de Bar’omates

Bar’omates est un projet collectif, solidaire et intergénérationnel.
D’ici l’été 2021, le terrain « libéré » par la démolition du mail Jacquinot verra pousser un étonnant potager, Bar’omates. Une initiative des habitants épaulés par l’ASEM et Nièvre Habitat.

Démoli en 2018, le mail Jacquinot laissait un impalpable sentiment de vide et d’absence pour certains habitants du quartier Baratte-Courlis. Le terrain resté vierge, où se devine encore l’emprise du bâtiment, va se repeupler d’ici l’été 2021 en exauçant un rêve collectif, celui d’un potager partagé, collectif et intergénérationnel : Bar’omates.

« L’idée est née en début d’année lors de discussions d’habitués de la Bricothèque de l’ASEM (Les Acteurs en marche, NDLR) », explique Alyson Mazé, animatrice du pôle Mission citoyenne de l’association, particulièrement investie dans le champ social des quartiers est de Nevers. Soit un potager hors sol et grandeur nature dessinant à l’aide de bacs en bois les lettres du mot Baratte.

De l’idée au potager, le projet a fait rapidement son chemin, porté par l’ASEM et vivement encouragé par Nièvre Habitat, le bailleur social propriétaire du terrain : « Nous soutenons les actions de proximité tournées vers le vivre-ensemble. Tout ce qui permet aux habitants de se rencontrer et de se connaître », souligne Didier Boucher, directeur général adjoint de Nièvre Habitat en charge de la proximité. « Nous tenons à ce que ces projets soient issues de discussions de terrain. Nous consacrons 60 000 € par an aux budgets Cadre de vie et Vivre-ensemble. Cela a changé nos relations avec les locataires, et on sent une baisse des incivilités, même si cela ne règle pas tout. »

Bar’omates est l’archétype du projet collectif, solidaire et intergénérationnel qui font briller les yeux des gestionnaires des quartiers Politique de la ville. Les trois ateliers hebdomadaires de fabrication des bacs – dans la Bricothèque et deux locaux mis à disposition par Nièvre Habitat – rassemblent des habitants de tous horizons, jeunes, vieux, vétérans des HLM ou nouvelles têtes dans le quartier : « On nous apporte du café, des gâteaux, c’est vivant », sourit Alyson Mazé. Toutes les structures du quartier, de l’école à la résidence autonomie La Roseraie en passant par le collège et le centre socioculturel, sont ou seront associées à la gestion des potagers qui croîtront dans les bacs, dont la hauteur en paliers, de 40 à 80 cm, est conçue pour tous les âges.

Sébastien Chabard

En savoir plus

Bar’omates c’est :

  • « B.A.R.A.T.T.E » écrit avec 73 bacs en bois de 80 x 80 cm
  • des lettres hautes de 4 m
  • un mot long de 40 m
  • près d’un an de mobilisation bénévole, dans trois ateliers par semaine.
  • un investissement de 8 000 €, en partie subventionné par la Région (Fonds d’intervention pour la proximité).