Aller au contenu principal

Inscriptions scolaires pour la rentrée 2020 : rendez-vous du 9 au 20 mars à l'accueil éducation de la mairie.

Inscriptions scolaires

Du 9 au 20/03 - Accueil éducation (hôtel de ville)
L'exposition Céramiques de La Montagne - Saint-Honoré-les-Bains est le fruit d'une donation majeure au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Expo céramiques de La Montagne

Du 4/03 au 28/12 - Musée de la Faïence
Vacances multisports (hiver) du 24 février au 6 mars, inscriptions à partir du 17 février.

Vacances multisports

Du 24/02 au 6/03 (inscriptions 17-28/02)
Jeudi 8 novembre 2018

Le Nivernais qui a presque inventé internet

Le rôle de pionnier d'internet de Louis Pouzin, nivernais, sera une nouvelle fois récompensé pendant le SIIViM.
Vendredi 9 novembre, à l'occasion du SIIViM, une cérémonie sera organisée à l'Inkub en l'honneur de Louis Pouzin, Nivernais, polytechnicien et pionnier méconnu d'internet.

Comme Jean-Marie Hullot, concepteur de l’iPhone, ou François Gernelle, père du MICRAL, ancêtre du micro-ordinateur, Louis Pouzin incarne une fâcheuse tradition française des rendez-vous manqués avec l’Histoire. Le polytechnicien, né à Chantenay-Saint-Imbert en 1931, est tout simplement l’inventeur d’Internet… avant InternetDenis Thuriot, président de Nevers Agglomération, lui remettra un prix lors du SIIViM, et inaugurera une salle Louis-Pouzin à l’Inkub, vendredi 9 novembre.

Fasciné par l’informatique dès sa sortie d’école, avant même que le terme n’existe, le Nivernais défriche le monde neuf des réseaux et met au point le concept de datagrammeou commutation de paquets. Au début des années 1970, l’idée est révolutionnaire. Trop, sans doute.

Le projet Cyclades, dans lequel Louis Pouzin mène ses travaux de pionnier, est abandonné par l’administration et le pouvoir politique, qui croient davantage au… Minitel.

Privé de subventions, le projet Cyclades dépérit. Aux États-Unis, Vint Cerf et Bob Kahn s’inspirent du datagramme pour élaborer le protocole TCP/IP, clef de voûte d’Internet. Plusieurs récompenses, dont la Légion d’honneur en 2003 et le Prix Queen Elizabeth for Engineering, remis par la reine en personne, rendront hommage à Louis Pouzin et à ses recherches décisives dans la naissance du « world wide web », invention américaine qui faillit être une « toile mondiale » française.

Sébastien Chabard

En savoir plus

SIIViM

► Programme complet sur www.siivim.fr / Page Facebook