Aller au contenu principal

Les prises de rendez-vous se font par téléphone au 03.58.58.33.33 et sur Doctolib.

Centre de vaccination

Parc Roger-Salengro / Mercredi et samedi de 8 h à 18 h
Exposition : L'amateur d'estampes contemporaines

L'amateur d'estampes contemporaines

Du 25/09 au 30/10 - Médiathèque Jean-Jaurès
Exposition : Les œuvres sortent de leurs réserves

Les œuvres sortent de leurs réserves

Du 15/09 au 28/11 - Musée de la Faïence
Lundi 20 septembre 2021

Le musée grand ouvert sur l’évènementiel (3/3)

Les « apéros dinato’art », gros succès de l’été, s’inscriront de manière pérenne au calendrier des animations du musée.
Promouvoir la culture, c’est s’adresser à des publics variés, plus ou moins éloignés des lieux qui lui sont dédiés, plus ou moins habitués à en pousser la porte. Une difficulté, mais pas une fatalité pour les équipes de la direction du Développement culturel de la Ville de Nevers. Aujourd'hui, le musée de la Faïence et des beaux-arts.

« On s’adresse à tous les Neversois en allant au plus près d’eux », affirme Damien Tijani, son directeur. L’objectif : assurer une présence dans tous les quartiers, du cœur de ville à la périphérie, pour tous les goûts et tous les âges. « On oublie parfois que ce qui est gratuit, c’est une volonté politique : prêter des salles aux associations, proposer des animations dans les écoles, des spectacles, etc. », souligne Françoise Hervet, conseillère municipale en charge de la Culture aux côtés de Corinne Mangel et Laurent Pommier. C’est pourquoi chacun des pôles de cette direction œuvre pour une culture en mouvement, loin de l’image figée qu’on veut parfois lui coller à la peau.

Le musée grand ouvert sur l'évènementiel

Du côté du musée de la Faïence et des Beaux-arts, même combat. « Nous allons vers beaucoup plus d’évènementiel », explique Megan Mason, responsable du pôle Patrimoine et transmission. « Le musée est un lieu de vie et d’échanges. Il ne doit pas se contenter d’être pour ceux qui savent déjà mais aussi s’ouvrir à ceux qui veulent apprendre. » Les « apéros dinato’art », gros succès de l’été, s’inscriront de manière pérenne au calendrier : ce rendez-vous sera désormais proposé chaque mois au sein de la salle Micro-Folies, avec une mini-conférence thématique et le partage d’un temps convivial.

Toujours du côté des nouveautés appréciées, les « visites-flash » animent les 1er dimanches du mois, journées à tarif réduit pour tous. « Les guides sont postés devant leurs œuvres coups de cœurs et les font découvrir au public », explique Megan Mason. Pour Françoise Hervet : « La fréquentation touristique, c’est bien, mais le plus important c’est la venue des neversois, des habitants de l’agglo et des scolaires. »
Pendant l’été, les habitués du musée ont joué le jeu, conviant des novices à s’y rendre dans leur sillage. Résultat, beaucoup de jeunes Neversois ont poussé la lourde porte d’entrée en bois alors qu’ils ne l’avaient parfois plus fréquenté depuis une lointaine sortie scolaire.

À nouveau public, nouvelles œuvres : Megan Mason a déniché de belles surprises dans les réserves, qui feront l’objet d’une exposition spécifique du 15 septembre au 28 novembre prochains, Les œuvres sortent de leurs réserves. Quelques chefs d’œuvre méconnus seront à découvrir, comme un tableau de Maurice de Vlaminck ou des gravures de Dürer. Des visites des réserves du musée ont d’ailleurs été proposées à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Dans ce cadre, des scolaires ont été accueillis au musée pour travailler autour de la définition de « patrimoine ». Certaines classes bénéficieront d’un accompagnement plus long par les guides du musée avec un bel objectif, celui de présenter eux-mêmes, une semaine plus tard, une œuvre emblématique à leurs parents.

En savoir plus

La culture innove et se réinvente :

► L’enseignement artistique ouvert à tous (1/3)

► La médiathèque à tout âge (2/3)