Aller au contenu principal

Nevers Agglo ça me botte #5

Nevers Agglo ça me botte #5

Notre Agglo, un magazine
Cérémonie des vœux 2023

Cérémonie des vœux

Jeudi 26 Janvier à 19h au Café Charbon
Mercredi 28 décembre 2022

Le handicap à l’épreuve du sport

300 sportifs sont licenciés dans une section handisport de la Nièvre.
Permettre l’accès aux équipements sportifs et soutenir les clubs sont des enjeux de développement du sport handi sur le territoire, grâce aux collectivités, aux clubs et au comité départemental.

Conjuguer sport et handicap, c’est le quotidien de 300 licenciés sportifs dans vingt et une sections nivernaises. Une trentaine de disciplines est ainsi déclinée en version handisport soutenue par le Comité départemental. Cette association, créée en 2003, œuvre pour la pratique sportive des personnes porteuses de handicap physique, visuel ou auditif. Nathalie Laurent, présidente du Comité et 6 fois vice championne de France de parabadminton et son équipe ont pour mission de développer les disciplines sportives des jeunes et des adultes et de favoriser leur mise en place par une aide à l’encadrement et le soutien en matériel. Le Comité a ainsi acquis des fauteuils roulants, potences, selles d’équitation adaptées ou encore chaise de mise à l’eau.

La section basket fauteuil de l’ASAV Basket, ouverte depuis un an, bénéficie ainsi de la mise à disposition d’une dizaine de fauteuils adaptés (le prix d’un fauteuil est de 2 500 €) et d’un management par Céline, chargée de mission au Comité. Cette entité du club Vauzellien compte 13 licenciés, effectif qui a doublé en un an. Elle évolue en loisirs et son objectif est d’engager une équipe en compétition d’ici 3 à 4 ans. Seule section basket fauteuil de la Nièvre, elle est aussi la plus récente de la région. Autre particularité, elle est mixte et handivalide, c’est-à-dire qu’elle est ouverte aux sportifs porteurs de handicap, comme aux valides. Une fois n’est pas coutume, pour une question d’équité les valides sont en fauteuil pour les entraînements du jeudi soir et les quelques matches amicaux.

L’ASPTT Tennis héberge également deux fauteuils adaptés, qui s’ajoutent à ceux du club, régulièrement utilisés pour les entrainements des athlètes. Rébecca Rebour, licenciée à Nevers s’est engagée dans la compétition depuis 2 ans et se classe à 14è place au niveau national. « Le paratennis demande beaucoup de patience et un travail physique important », souligne le directeur sportif du club, qui pour autant ne voit pas de différence dans la préparation des athlètes, « on travaille le haut du corps et les déplacements et nous avons l’habitude de nous adapter à tous les âges et tous les niveaux ». Le club propose aussi des cours aux personnes atteintes de déficience mentale, plutôt dans un registre sport santé et sport plaisir. « C’est une satisfaction de voir les progrès et le plaisir que la pratique du tennis leur procure ».

 

Des bâtiments aux normes et accessibles

Poursuivre la mise en accessibilité des bâtiments, notamment sportifs est un des engagements de la  Ville de Nevers, qui a investit 531 272 €, ses quatre dernières années.

Les sanitaire et les vestiaires ont été rénovés dans les gymnases Georges Guynemer et Jules Ferry en 2018  et 2019. Sur la même période, le gymnase Faidherbe a été agrandi pour créer des vestiaires, des sanitaires et un local de stockage.

Depuis 2020, la Ville de Nevers a également entamé une rénovation de la Maison des Sports. Les travaux ont  débuté par des travaux de mise aux normes des vestiaires, sanitaires et des couloirs pour un montant de 143 500 €. Ils devraient se poursuivre en 2023 avec l’installation d’un ascenseur pour permettre l’accès à l’espace bar, aux tribunes, à l’espace réception ainsi qu’aux salles de réunions dans les étages et du sous sol où se trouvent des salles de sport spécialisées. Ces travaux devraient s’ouvrir au premier semestre 2023, pour un coût de 300 000 € TTC.

 

Le mot de l'élu

Yannick Chartier, adjoint au sport

« Être porteur de handicap n’a rien d’exceptionnel, que ce soit de naissance, en raison d’un accident, d’une maladie ou de la vieillesse. C’est pourquoi nous avons tout intérêt à penser les équipements notamment sportifs pour qu’ils puissent permettre à chacun de pratiquer une activité physique dans des conditions optimales. Avec mon collègue Hervé Barsse, Conseiller municipal délégué aux vulnérabilités et à l'accessibilité, nous sommes particulièrement attentifs à tout les  petits  plus  qui font la différence dans l’accueil de tous. C’est pour cette raison que la Municipalité a investi  depuis des années dans la mise aux normes des gymnases et de la Maison des Sports en particulier, avec Daniel Devoise, adjoint aux Travaux et aux grands équipements. Cela contribue à  la promotion du sport pour tous ainsi qu’au développement d’une approche positive du handicap ».

En savoir plus

Plus d’informations sur le site du Comité départemental handisport, www.handisport-nievre.fr