Aller au contenu principal

COVID-19, les mesures de confinement.

COVID-19

Ville de Nevers : 03.86.68.46.46 / CCAS : 03.86.71.80.00
La classe à horaires aménagés à dominante musicale (CHAM) de CM1 accueillera bientôt une nouvelle promotion. Avis aux passionnés ! Des réunions d'information sont programmées la semaine du 16 mars.

Classe musicale - Rentrée 2020

Candidatures jusqu'au 15 avril
Dimanche 8 mars 2020

Le bleu, quelle histoire ! - CONFERENCE ANNULEE

Le bleu dans l'art : Vitrail de la Colleégiale de Semur-en-Auxois, vers 1480.
La Société Académique du Nivernais organise une conférence de Michel Pastoureau autour de la couleur. Rendez-vous samedi 21 mars, à 15 h, aux Archives Départementales - Attention, en raison de la crise sanitaire actuelle, cette conférence est annulée.

Michel Pastoureau animera la prochaine conférence de la Société Académique du Nivernais intitulée "L'historien face à la couleur : l'exemple du bleu".

Définir ce qu’est la couleur n’est pas facile ; en retracer l’histoire non plus. Sur les objets, les images, les œuvres d’art, nous voyons les couleurs que les siècles passés nous ont laissées, non pas dans leur état d’origine mais tel que le temps les a transforméesNous les voyons également dans des conditions de lumière sans rapport avec les éclairages anciens, tous produits par des flammes.

A ces difficultés s’ajoute l’impossibilité de projeter dans le passé, sans précaution aucune, nos connaissances actuelles, nos définitions, nos classifications, nos sensibilités. Ce n’étaient pas celles des sociétés qui nous ont précédés, et ce ne seront pas celles des sociétés qui vont nous suivre. Le danger d’anachronisme est là qui guette l’historien à chaque coin de document.

La conférence tentera de définir ce que peut néanmoins être une histoire des couleurs et prendra pour fil conducteur l’histoire du bleu dans les sociétés européennes. Cette histoire est celle d’un renversement de valeurs : couleur discrète sinon mal aimée dans l’Antiquité gréco-romaine, le bleu est aujourd’hui la couleur préférée d’un européen sur deux. Cette mutation s’est faite en plusieurs étapes, les plus décisives se situant au cœur du Moyen Age, à l’époque de la Réforme et au siècle des Lumières.

Samedi  21 mars à 15 h aux Archives Départementales (1 rue Charles Roy). Entrée libre et gratuite.