Aller au contenu principal

La grande exposition temporaire de printemps du Musée de la faïence et des Beaux-arts de Nevers sera cette année consacrée au verre.

Expo : Le verre au cœur de la France

7/04 > 21/07 - Musée de la faïence
Retrouvez le Printemps des Quartiers : le 15/05 au Banlay, le 18/05 à la Grande Pature, le 22/05 aux Courlis et le 25/05 en centre-ville.

Le Printemps des Quartiers

4 lieux, 4 dates !
Une flotte d’une vingtaine de bateaux est attendue le samedi 18 mai après-midi quai des Mariniers, avec des animations nombreuses pour petits et grands.

Fête de la Loire

Samedi 18 & dimanche 19 mai
Mercredi 6 septembre 2017

L’ANAR fête ses 40 ans d’engagement pour l’insertion

La couture est un des vecteurs d'insertion employés par l'ANAR
Vendredi 15 septembre, l’Association nivernaise d’accueil et de réinsertion (ANAR) fête ses 40 ans en ouvrant ses portes. Créée en 1977 pour aider des ex-détenus à (re)prendre pied dans la société, l’ANAR a élargi son horizon à d’autres « publics » qui trouvent dans ses ateliers et chantiers d’insertion, ainsi qu’au Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), de nouvelles raisons d’espérer en un avenir meilleur.

Avocate en retraite, Monique Laudet est la mémoire – vive – des temps pionniers de l’Association nivernaise d’accueil et de réinsertion (ANAR) : « Nous étions un petit groupe d’avocats et de magistrats à nous émouvoir du manque de solutions pour les détenus en fin de peine. Nous avons entendu parler d’une association du Havre qui s’occupait de réinsertion. »
En 1977, l’ANAR voit le jour à Nevers, bricole d’abord un accueil dans quelques familles. Car tout est à inventer : « Il y a eu des périodes où nous étions très bien perçus, d’autres où nous frôlions le dépôt de bilan. » Quarante ans plus tard, l’ANAR est parfaitement structurée. Elle est une figure reconnue de l’action sociale nivernaise, avec 15 salariés et un budget annuel de 1,62 million d’euros. En 2016, son Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) a pris en charge 169 personnes, tandis que ses Ateliers et chantiers d’insertion (ACI) ont reçu 69 personnes.
Si l’association vient toujours en aide à des personnes sous main de justice, elle cultive la « mixité », selon son président, André Knobloch : « Avec la crise économique, nous accueillons aussi des personnes qui sont très éloignées de l’emploi, qui sont orientées par Pôle emploi. Et comme le Conseil départemental est un de nos financeurs, nous recevons au moins 35 % de bénéficiaires du RSA. »
Le lien avec l’institution judiciaire reste fort : l’ANAR intervient ainsi dans l’accompagnement des victimes de violences intra-familiales, mais aussi dans celui des auteurs, afin d’éviter la récidive. La Cour d’appel de Bourges l’a également conventionnée pour exercer des mesures de contrôle judiciaire socio-éducatif.
Les portes ouvertes du 15 septembre seront l’occasion de mieux connaître ses missions, ses projets et son histoire – grâce à la projection de deux petits films – mais aussi de susciter des vocations d’administrateur pour régénérer ses rangs.

En savoir plus

L'ANAR ouvre ses portes vendredi 15 septembre, de 14 h à 17 h, dans ses locaux du 125 route de Marzy à Nevers.
Contact : 03.86.59.40.59 ou contact@anar58.com
Site internet : www.anar58.com