Aller au contenu principal

Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

Exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui

Promenade Pascal-François - Jusqu'au 01/09/2021
Cette exposition temporaire est à découvrir jusqu'au 27 septembre au musée de la Faïence et des Beaux-arts.

Exposition François Bonhommé

Musée de la Faïence - Jusqu'au 27/09
Jeudi 10 septembre 2020

L'ACNE a trente ans !

Denis Defaut, président de l’ACNE (Association des cinéphages de Nevers), présente le programme des 30 ans de l'association.
Association neversoise au nom le plus improbable, l’ACNE (Association des cinéphages de Nevers) entretient la flamme du cinéma d’art et d’essai avec une ardeur… juvénile.

Denis Defaut et Roselyne Chamoux en sourient encore. Trente ans après sa création, l’ACNE reste une énigme : qui le premier a eu l’idée de donner un nom aussi peu glamour à l’Association des cinéphages de Nevers ? « Elle a d’abord été baptisée ACNE 7-77 (de 7 à 77 ans), pour éviter le double sens », expliquent le président et la secrétaire. Rapidement ancrée dans le paysage culturel, l’association s’est débarrassée de son artifice pour assumer sans rougir son sigle incongru.

Pour les cinéphiles de tous âges, de Nevers et d’ailleurs, l’ACNE perpétue la passion du 7e art au sens littéral du terme. Les films que présente l’association sont des œuvres, souvent des chefs-d’œuvre, qui ne bénéficient ni de la diffusion ni de la lumière médiatique des films grand public. Un cinéma d’art et d’essai exigeant et passionnant, qui a ses habitués : « Nous avons environ 400 adhésions. »

L’engouement pour ce cinéma majeur mais sous-exposé n’est pas né avec l’ACNE. Avant elle, il y avait les séances cinéma de la Maison de la culture, attendues par des bataillons d’amateurs. En 1988, quand le mot « fin » tombe brutalement sur la belle histoire d’amour entre le cinéma d’art et d’essai et son public, c’est le choc. Une habituée, Claude Royé, s’indigne et contacte le gérant du cinéma Le Mazarin (ancêtre du multiplexe actuel), avec quelques cinéphiles, pour qu’il reprenne le flambeau avec une nouvelle association – l’ACNE.

Celle-ci dépose ses statuts en décembre 1989, et organise sa première projection en janvier 1990 : Nocturne indien, d’Alain Cornau. « Les gens ont suivi », souligne Denis Defaut, président de l’ACNE depuis vingt ans. Le rythme est d’abord prudent, une séance par semaine, puis quatre en 2007, et dix aujourd’hui, grâce à un partenariat fructueux avec CinéMazarin : « On a 5 000 à 6 000 entrées par an. »

Pour ses 30 ans, l’ACNE a élaboré une programmation flamboyante :

  • Carte blanche à Michel Ciment (légende de la critique ciné) du 18 au 20 septembre,
  • Hommage à Eric Rohmer du 15 octobre au 15 décembre.
  • Programmation complète sur acne-cine.com

Egalement, la Ville de Nevers aura l'honneur d'avoir, lors de certaines séances, la présence de réalisateurs comme :

  • Vendredi 18 septembre à 20 h, A la vie à la mort, avec la présence de Robert Guédiguian et Ariane Ascaride. 
  • Samedi 19 septembre à 16 h, Gare du Nord, avec la présence de Claire Simon et Nicole Garcia.
  • Samedi 19 septembre à 20 h, Mal de Pierre, avec la présence de Nicole Garcia.
  • Dimanche 20 septembre à 16 h, Vie sauvage, avec la présence de Cédric Kahn.

Sébastien Chabard