Aller au contenu principal

Votre nouveau trimestriel d’information d'agglomération.

Nevers Agglo ça me botte #3

Notre Agglo, un magazine
TMN saison 2022-2023 : la billetterie est ouverte !

TMN : saison 2022-2023

Billetterie en ligne ouverte depuis le 10 juin
Mercredi 9 juin 2021

La saison des essaims bat son plein !

Installation d'un nouvel essaim d'abeilles dans l'une des ruches du toit-terrasse de la Maison de la culture.
Vendredi dernier, sur le toit terrasse de la Maison de la Culture, un nouvel essaim collecté a pris place dans une des ruches "custos apium" à destination des abeilles à miel semi-domestiques, grâce à l'intervention de Romain Gelos de la Mela (Maison de l'environnement entre Loire et Allier).

Au moment du nettoyage de la ruche destinée à accueillir l'essaim d'abeilles, qu'elle ne fut pas la surprise de Romain Gelos de la Mela et celle de Valéry Chambenois, chargé de mission Développement durable à la Ville de Nevers, qui l'accompagnait, de découvrir une structure de toute beauté, toute en fibres de bois collectées sur les écorces des arbres environnants, et réalisée la saison dernière par un essaim de guêpes.

Après avoir tapoté délicatement la cloche d'osier ayant servi au transport, afin de faire tomber l'essaim d'abeilles dans la ruche préalablement ouverte, il a fallu patienter une dizaine de minutes pour que ce dernier suive la reine pour se glisser entre les cadres.

Une fois l'essaim installé, Romain Gelos a doucement remis le chapeau de la ruche et les abeilles ont vite trouvé la sortie sur le côté.

Par ailleurs, un peu plus tôt en ce début de printemps, les essaims existants et ayant eu le temps de se développer dans les ruches mises sur le toit végétalisé de la Maison des sports, une hausse a été installée, en espérant une prochaine petite récolte de miel...

L'accueil des abeilles

 

La grande famille des pollinisateurs à laquelle les abeilles appartiennent est plus diversifiée que l'on pourrait le supposer (autres hyménoptères comme les bourdons, les guêpes ou encore les fourmis, mais aussi les papillons, mouches, syrphes, coléoptères, araignées,...). Chacun œuvre à sa façon et à des degrés divers à la pollinisation nécessaire à la reproduction d'une grande partie des arbres fruitiers et légumes.

Les abeilles, qu'elles soient domestiques ou sauvages (plus de 900 espèces en France), n'en restent pas moins un maillon indispensable à la survie de nombreuses espèces végétales. Menacées de disparition, en raison de l'usage intensif de pesticides néonicotinoïdes et de la destruction de leur habitat, tout comme la biodiversité de manière plus générale, la Ville de Nevers s'est engagée depuis 2019 dans plusieurs actions d'hospitalité en leur faveur, en partenariat étroit avec la Mela (Maison de l'environnement entre Loire et Allier), qui est notamment en charge de l'entretien des 10 ruches "custos apium" pour abeilles à miel semi-domestiques. 20 gîtes pour abeilles sauvages ou solitaires ont été également installés par le service Espaces verts de la Ville.

Enfin, la gestion différenciée menée par le service Espaces verts avec des retards de tonte pour laisser les floraisons plus longtemps accessibles, ou encore la fauche tardive ainsi que le maintien d'îlots spontanés non fauchés, permettent d'offrir davantage de nourriture et donc de chance de survie à nos pollinisateurs.