Aller au contenu principal

La médiathèque Jean-Jaurès met en place un bibliodrive qui permet de réserver de nouveau, des documents.

Bibliodrive

Médiathèque Jean-Jaurès
Si les visites-guidées n'ont pas encore repris, le service Animation du patrimoine lance une nouvelle offre : des "randopatrimoine".

Randopatrimoine

A la découverte du patrimoine local !
La réouverture du musée se fait dans le respect des règles sanitaires à compter du 13 mai.

Musée de la Faïence et des Beaux-arts

Mercredi-dimanche 12 h - 18 h
La réouverture de la médiathèque sera progressive et échelonnée à compter du 14 mai 2020.

Médiathèque Jean-Jaurès

Réouverture partielle des services à compter du 14 mai
COVID-19, les gestes barrières.

COVID-19

Ville de Nevers : 03.86.68.46.46 / CCAS : 03.86.71.80.00
Mercredi 20 mai 2020

La flambée de la restauration à emporter

Le restaurant O Puits a intensifié la vente à emporter, en attendant le retour des clients en salle, début juin si tout va bien.
Ils n’ont plus l’adrénaline du « coup de feu » du service en salle mais ils ont retrouvé le plaisir de cuisiner pour des clients. En attendant la réouverture, espérée début juin, plusieurs restaurants de Nevers ont lancé ou intensifié la vente à emporter. Une façon de se faire du bien au chiffre d’affaires et au moral, qui séduit tellement les amateurs de bonne chère qu’elle pourrait se perpétuer après la pandémie.

Chaque lundi depuis trois semaines, Noël Lantier et son épouse Sidonie postent sur la page Facebook de leur restaurant O Puits la carte des plats à emporter, du mardi au samedi : trois entrées, trois plats, trois desserts. Un rituel désormais bien installé, en attendant la réouverture de l’établissement, espérée pour début juin par le couple : « Au début, on était partis sur un plat du jour, une petite carte, pour tester », explique Noël Lantier. « Et cela a pris tout de suite. On a le plus de demandes du jeudi au samedi, avec 150 à 200 portions sur une journée. C’est toute une logistique de préparation et de mise en boîte. Les clients viennent chercher leur commande, en payant sans contact. Et je fais aussi des livraisons pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer. »

Engagé dès le début du confinement dans l’opération Un Cœur pour les soignants (préparation de plats offerts aux personnels de santé), avec entre autres son collègue des Toques nivernaises Dominique Gérard (Le Bengy à Varennes-Vauzelles), le chef neversois a retrouvé sa cuisine avec soulagement : « Cela m’a fait le plus grand bien. Mes deux cuisiniers voulaient reprendre au plus vite, mais je ne voulais pas nous précipiter. Quand on a vu que les gens pouvaient quand même circuler un peu, on s’est dit qu’on pouvait faire quelque chose. Je recevais des textos de clients qui me disaient : « Ma femme fait bien à manger, mais j’ai envie d’un plat de restaurant. » On avait hâte de revenir cuisiner un peu, même si le fait de mettre les plats dans des boîtes en alu nous enlève un peu le coup de feu du service. »

Au-delà du bénéfice moral et du contact renoué avec les clients (nombre d’adeptes du drive sont des habitués d’O Puits), cette cuisine à emporter a nourri un chiffre d’affaires désespérément creux au début du confinement : « Cela représente à peu près 50 % de ce que l’on fait en temps normal. Ça limite la casse, et puis ça permet à nos fournisseurs de se relancer. C’était important pour eux que les restaurateurs puissent reprendre une activité. »

A La Marée, rue des Boucheries, Asmaé Gobet a préféré attendre le début du déconfinement pour se mettre à la vente à emporter. Il lui a fallu d’abord encaisser le choc d’une fermeture, mi-mars, trois semaines seulement après l’ouverture de son restaurant de poissons et un démarrage idéal : « Les gens étaient contents, j’ai même dû refuser du monde plusieurs fois. Il y a des midis où je faisais deux services. Cela a été très dur moralement quand le confinement a été annoncé un samedi soir, en plein service. »

Nouvellement installée, Asmaé Gobet n’a logiquement aucun bilan comptable à présenter : « Je n’ai droit à aucune aide. Là, ça commençait à devenir dur. Mais j’ai voulu attendre que le centre-ville revive un peu, ça ne servait à rien de le faire avant. » Chaque jour, depuis le 19 mai, elle propose avec son chef un plat par jour (la liste est sur sa page Facebook), ainsi que des desserts faciles à transporter, comme des tartelettes aux fruits : « Les gens peuvent venir chercher leur commande, mais je fais aussi les livraisons. » La vente à emporter, qui se limitait jusqu’à présent aux plateaux de fruits de mer, devrait se poursuivre après la réouverture de l’établissement.

 

Un annuaire en ligne

 

L’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement prises par le gouvernement ont des conséquences directes sur le secteur du tourisme, notamment sur le monde de la restauration qui doit encore patienter de longues semaines avant de voir les clients revenir dans ses établissements.

En attendant la réouverture des restaurants, de plus en plus de professionnels proposent des plats à emporter et/ou de la livraison de repas à domicile. Pour faciliter la promotion de ces prestations, la Chambre de commerce et d’industrie de la Nièvre, en partenariat avec Nevers Agglomération, a lancé l’opération Les Restaurateurs nivernais s’invitent chez vous avec la mise en place d’un annuaire en ligne cartographié, gratuit et mis à jour quotidiennement.

Le consommateur nivernais pourra ainsi :

  • localiser les établissements ;
  • sélectionner la prestation (à emporter ou livraison) ;
  • le type de restauration (classique, à thème, rapide, etc.)
  • obtenir toutes les informations détaillées (retrait, modalités de paiement, tarif, offre, site internet, etc.).

Ce dispositif sera gratuit pour les restaurateurs. Ceux-ci peuvent dès à présent référencer leur offre  facilement au travers d’un questionnaire en quelques clics.

Cet annuaire en ligne sera consultable :

  • sur le site de la CCI www.nievre.cci.fr ;
  • sur le site covid-jeconsomme58.fr, développé par Nevers Agglomération, qui bénéficie d’une excellente visibilité (1200 consultations par jour) et recense déjà l’offre de services proposée par les établissements, dans la Nièvre ;
  • dans l’application Nevers Agglo dans ma poche pour les restaurateurs situés sur le périmètre de l’agglomération.

 

Sébastien Chabard

En savoir plus

O Puits: 06 60 90 25 13

La Marée: 06 42 24 80 81