Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Le eRallye Monte-Carlo 2018 part de Nevers ! Rendez-vous sur l'esplanade du Palais ducal pour découvrir les véhicules électriques.

eRallye Nevers > Monte-Carlo

Les 24 & 25 octobre - Esplanade du Palais ducal
Photographe spécialisé dans les portraits de musiciens, Richard Bellia expose à Nevers. Vernissage le 5 octobre.

Exposition Richard Bellia

Du 4 au 30 octobre - Palais ducal
Mai 68 s'affiche en images au Musée de la Faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin.

Mai 68 s'affiche

2/07 > 22/12 - Musée de la Faïence
Mardi 10 juillet 2018

La citoyenneté grandeur mature

Six des dix membres du CNJ : Léa Nobécourt, Camille Brilland, Cindy Jean-Romain, Sibane Abdulghani, Adam Benadada et Wadi Beaufrère (de gauche à droite).
Ils veulent « faire des choses pour les jeunes à Nevers », frotter leurs ambitions à la réalité d’un montage de projet. Engagés dans le tout nouveau Conseil neversois de la jeunesse (CNJ), dix jeunes adultes vivent avec enthousiasme une expérience collective qui les fait mûrir dans l’antichambre de l’action municipale.

Leur premier projet porte l’empreinte encore fraîche de leurs préoccupations : une « soirée désintégration », en juin 2019, pour fêter la fin de l’année universitaire. Qu’ils soient étudiants, salariés voire chef d’entreprise, les dix membres du Conseil neversois de la jeunesse (CNJ) incarnent les aspirations de leur âge : « Faire des choses pour les jeunes et pour Nevers », résume Sibane Abdulghani, élève en BTS Assistant manager, qui étoffe avec le CNJ son expérience au conseil citoyen de la Grande-Pâture.

Initié durant l’été 2017 sous l’impulsion d’Amandine Boujlilat, première adjointe en charge de la jeunesse, le CNJ n’est ni une version municipale du BDE (bureau des étudiants) ni un comité des fêtes à l’usage des 18-25 ans. En son sein, c’est la citoyenneté qui se partage et se développe, comme elle le fait depuis des années au Conseil municipal d’enfants et au Conseil municipal junior. Hors du cadre scolaire, la dynamique a été plus longue à enclencher pour les jeunes adultes. Il aura fallu attendre février 2018 pour que le CNJ soit opérationnel.

Depuis, la première « promotion » met les bouchées doubles : « Ils sont tous hyper engagés, hyper impliqués », apprécie Mustapha El Ouadhriri, chargé de mission jeunesse de la Direction des services aux usagers (DSU) et ange gardien du CNJ. « Ils se voient toutes les trois semaines environ, ils ont plaisir à se retrouver et restent manger ensemble après les réunions. » D'ici 2020, terme de leur mandat, les conseillers définiront et porteront plusieurs grands projets, parallèlement aux "petits projets" tels que la soirée désintégration.

Les membres du CNJ sont incités à participer aux cérémonies commémoratives, et trois d’entre eux – Cindy Jean-Romain , Sibane Abdulghani et Maxime Bonnot – assistent à tour de rôle au conseil municipal. Ils peuvent également être sollicités par les élus pour apporter leur regard sur des projets à destination de la jeunesse.

Les membres du CNJ. Sibane Abdulghani, 23 ans ; Rohani Basgurboga, 23 ans ; Wadi Beaufrère, 20 ans ; Adam Benadada, 24 ans ; Maxime Bonnot, 24 ans ; Camille Brilland, 20 ans ; Cindy Jean-Romain, 20 ans ; Léa Nobécourt, 20 ans ; Grégor Sauvagère, 24 ans ; Mélanie Silva, 22 ans.