Aller au contenu principal

Les inscriptions en PS se feront entre le 1er et le 12 mars 2021, sur rendez-vous auprès de l'accueil éducation.

Inscriptions scolaires

Du 1er au 12 mars - Sur rendez-vous : 03 86 68 45 05
Marche bien-être les mardis et mercredis à 10 h 30, la Maison des sports.

Marche bien-être

Mardis et mercredis à 10 h 30
Exposition "Histoires de fausses nouvelles" à la médiathèque Jean-Jaurès.

"Histoires de fausses nouvelles"

Du 16/02 au 26/03 - Médiathèque Jean-Jaurès
Votre magazine municipal est désormais disponible dans des dizaines de points de dépôts.

Nevers ça me botte

Découvrez les points de dépôt de votre magazine.
Jeudi 11 février 2021

La Brigade de tranquillité urbaine est au complet

Mourad Kaidgherbi a pris ses fonctions d'agent de la Brigade de tranquillité urbaine le 18 janvier, dans les quartiers Est.
Depuis mi-janvier, Mourad Kaidgherbi est le visage de la Brigade de tranquillité urbaine dans les quartiers Est de Nevers (Baratte, Courlis et Bords-de-Loire). Avec le recrutement de ce trentenaire communicant et motivé, l’équipe créée en 2020 pour adoucir les relations dans les quartiers Politique de la ville est désormais totalement opérationnelle.

Ses années de travail dans les centrales nucléaires ont sans doute musclé son flegme. A 34 ans, Mourad Kaidgherbi a déjà vécu plusieurs vies professionnelles avant d’endosser, le 18 janvier, la tenue de la Brigade de tranquillité urbaine de Nevers. Chaque soir, du mercredi au dimanche, il arpente les rues de la Baratte, des Courlis et des Bords-de-Loire, quartiers Politique de la ville situés à l’est de la ville. « Les plus jeunes cherchent à me connaître, ils vont vers moi pour savoir qui je suis, en quoi consiste mon métier. Après 18 h, je rencontre moins de monde, mais je n’hésite pas à rappeler les règles du couvre-feu et celles du savoir-vivre », explique le jeune homme installé dans le quartier des Courlis depuis un an et demi.

Originaire du nord du Cher, Mourad Kaidgherbi connaît bien la préfecture nivernaise : « J’ai passé un BTS NRC (Négociation et relation client) en alternance à Nevers. J’ai vécu dans le quartier du Mouësse de 2006 à 2015, j’ai travaillé quelques années comme technico-commercial dans une boîte, et deux ans en tant qu’animateur à l’Ecole de la deuxième chance, à Cosne-sur-Loire. » Son parcours professionnel « diversifié » l’a également fait passer par l’univers bancaire et celui du nucléaire, donc, avec des missions à travers la France : « Mon dernier poste était à la centrale de Belleville-sur-Loire. »

Quand il apprend que la Ville de Nevers embauche pour compléter sa Brigade de tranquillité urbaine déjà à l’œuvre depuis plusieurs mois au Banlay et dans les quartiers Ouest (Montôts-Grande-Pâture), au relais des Ambassadeurs de proximité, sa fibre sociale se réactive et il postule. Le voici embauché pour un CDD de trois ans d’adulte relais : « C’est une mission qui répond à ma vocation personnelle de rendre service, d’être un intermédiaire entre la mairie, le tissu associatif et les habitants. Je connais les deux brigadiers qui sont en poste dans les autres quartiers, j’en ai parlé avec eux et ce qu’ils m’ont dit m’a donné envie de m’engager. »

Après quelques jours de travail, le recul est court mais prometteur : « Cela se passe très bien. Je suis un bon communicant, alors je vais facilement au contact des habitants, des associations. J’ai commencé à instaurer un climat de confiance avec les seniors, qui sont très demandeurs d’une personne à leur écoute. » Par ailleurs délégué des parents d’élèves de l’école Lucie-Aubrac, Mourad Kaidgherbi se dit ravi d’être « utile à la cité dans laquelle je vis », et plus particulièrement dans des quartiers Est sur lesquels il pose un regard bienveillant : « Je les vois positivement, avec leurs atouts, leur étendue. Ce sont des quartiers vieillissants, et les habitants sont en attente d’un renouveau. »

 

Sébastien Chabard