Aller au contenu principal

Les prises de rendez-vous se font par téléphone au 03.58.58.33.33 et sur Doctolib.

Centre de vaccination

Parc Roger-Salengro / Mercredi et samedi de 8 h à 18 h
Exposition : L'amateur d'estampes contemporaines

L'amateur d'estampes contemporaines

Du 25/09 au 30/10 - Médiathèque Jean-Jaurès
Exposition : Les œuvres sortent de leurs réserves

Les œuvres sortent de leurs réserves

Du 15/09 au 28/11 - Musée de la Faïence
Samedi 7 avril 2018

J’ai testé pour vous : le yoga du rire

D'abord déroutant, le yoga du rire est une expérience très bénéfique.
Chaque mercredi à 19 h, un groupe d’une dizaine de personnes rit aux éclats à l’espace Martin-Luther-King du centre social Médio, au Banlay. Une pratique bien surprenante que l’on ne peut décemment pas dépeindre sans la vivre !

Soirée de janvier humidement dense, nuit tombante écrasante, c’est quelque peu aplatie que j’arrive dans le bâtiment aux allures de tipi bétonné qu’est le centre social Médio du Banlay. Quelques adeptes sont déjà là, et peut-être Laurence Bruneau, l’animatrice des séances, se trouve-t-elle parmi ces personnes ? Mon « êtes-vous Laurence ? » enclenchera alors les premiers rires de la réunion : « Non, mais vous saurez qui est Laurence quand elle sera là, vous allez l’entendre ! » L’acoustique du tipi ne tardera pas à me signaler la présence de cette femme haute en couleurs, son rire théâtral la précède en effet et projette d’emblée sur les murs et les gens une ombre chaleureuse et bienveillante, qui donne le ton de l’atelier Rir’Ensemble.

Créé en 1995 par un médecin qui avait noté une guérison plus rapide chez des patients qui riaient, le yoga du rire est de prime abord plutôt déroutant. S’esclaffer de façon forcée, qui plus est devant un groupe d’inconnus, c’est ne pas avoir d’autre choix que celui de lâcher son mental bavard et jugeant pour vivre pleinement une expérience très bénéfique. Meilleur sommeil, soulagement de la douleur physique, bien-être, le rire a ça de magique qu’il est ressenti par notre corps sans distinction entre le rire naturel et le rire artificiel. Apprendre à se bidonner sans raison, sans le prétexte de l’humour, c’est se reprogrammer à être dans la joie, reconditionner sa vision de la vie. C’est retrouver son âme de chérubin : quand on sait qu’un enfant rit naturellement au moins 300 fois par jour, contre 14 fois pour un adulte, et qu’1 minute de rire équivaut à 3 heures de gym… on n’attend même plus la séance suivante pour s’en payer une tranche !

 

Sarah Belin

En savoir plus

www.rirensemble.com
www.laurencebruneau.fr
06 24 86 26 31