Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Rendez-vous samedi 17 novembre, à 10 h au Palais ducal, pour la 2e édition de la marche bien-être et découverte organisée par la Ville de Nevers.

1, 2, 3... Marchons !

17/11 à 10 h, Palais ducal - Marche découverte
Deux journées pour inviter les petits citadins (et les grands) à la découverte des animaux de basse-cour.

Salon des animaux de basse-cour

Les 17 (9h>18h) & 18/11 (9h>17h30) - Centre-expo
Fêtons ensemble les 60 ans du Ciné-Photo Club ! Une exposition à découvrir au Palais ducal.

Expo Ciné-Photo Club Nivernais

Du 10 au 24/11, Palais ducal
Vendredi 13 juillet 2018

Faire bouger les lignes du tourisme

« On doit garantir aux touristes de passer un bon moment à Nevers. Cela nécessite d’avoir testé l’offre », explique Nelly Dubuit, directrice de l'OTI.
​​​​À l'Office de tourisme intercommunal de Nevers Agglomération (OTI), c'est toute l'année qu'on s'active pour attirer les touristes, leur réserver le meilleur accueil possible, les faire rester... et revenir.

Chaque année, l’histoire de l’Office de tourisme (intercommunal depuis le 1er janvier 2017) et de ses huit salariés est à réécrire : à la basse saison, l’accueil se tourne principalement vers les locaux en quête d’informations concernant la programmation évènementielle de leur ville.

C’est la saison creuse, et pourtant le personnel de l’OTI ne chôme pas : visites d’hôtelleries, tests de restaurants… Les équipes se doivent de connaître sur le bout des doigts l’offre disponible à Nevers et aux alentours. Mais également mettre à jour la documentation, s’occuper de l’approvisionnement des produits de la boutique destinés à exporter l’image du territoire, développer le réseau de partenaires à mettre en avant… Car si l’Office de tourisme a une mission de service public, il se doit de promouvoir avant tout les meilleurs prestataires.

Accueillir et orienter

« Il ne s’agit pas juste de distribuer des brochures, et débrouillez-vous. On doit garantir aux touristes de passer un bon moment à Nevers. Cela nécessite d’avoir testé l’offre », précise Nelly Dubuit, directrice. Et, paroles de conseillères, ce n’est pas la partie la moins agréable du métier !

Du 2 mai au 30 septembre, la haute saison prend le relais, avec un accueil dans la cité ducale 7 jours / 7 et en journée continue (un élargissement des horaires d’ouverture qui répond à une vraie demande du public et était un engagement de campagne Nevers à venir), et un bureau d’accueil à Pougues-les-Eaux.

Un saisonnier, embauché d’avril à septembre, renforce les équipes. Alors que le service patrimoine de la Ville gère les visites individuelles, une guide-conférencière anime les visites collectives, notamment via RésaTourisme : proche de l’« agence de voyage », ce service de l’OTI organise la réception des groupes, proposant des formules avec visite, restauration et hébergement. Un service qui doit s’adapter aux demandes, s’approchant le plus souvent du sur-mesure.

2018-07_Office-tourisme3.JPGMain dans la main avec les commerçants

L’orientation du public – 75 % de Français, 25 % d’étrangers -, est au coeur de la mission. Pourtant, la nécessité d’une offre adaptée aux visiteurs n’est pas toujours bien intégrée par les commerces locaux. Nelly Dubuit constate : « Pour les Neversois, il n’y a pas de tourisme ici ! Alors s’adapter à l’accueil des touristes… Certains déjeunent après 15 h, d’autres dînent à 18 h. Et trouver un restaurant ouvert le dimanche soir en août n’est pas simple. » Heureusement, de plus en plus jouent le jeu : ceux qui ouvrent pendant l’été réalisent un de leurs meilleurs mois à cette période.

Pour faire évoluer les choses, l’Office de tourisme fait preuve de pédagogie avec ses 124 adhérents, dont 96 sont des partenaires privilégiés (chiffres 2017), et les invite à faire connaissance : en début d’année, une quarantaine d’entre eux (prestataires d’activités, hôteliers, etc.) ont été conviés au Casino de Pougues pour une rencontre conviviale. Les nouveaux liens créés leur permettent d’être le relais de ce que proposent les autres. L’expérience devrait être renouvelée : « L’esprit de réseau, il n’y a que ça pour créer du solide. Ces acteurs de l’économie locale veulent tirer la ville vers le haut. Ils sont fiers de vivre ici et souhaitent travailler main dans la main avec les autres, devenir leurs propres ambassadeurs et ceux de leurs collègues », confirme la directrice de l’OTI. « Nous ne captons qu’une infime partie des touristes. Le reste, ce sont les hôteliers qui les accueillent directement, d’où l’importance de ce rôle d’ambassadeurs de leur ville. »

2018-07_Office-tourisme2.JPGPromouvoir le territoire et ses atouts

Attirer les touristes, c’est la mission du service de promotion du territoire, qui cible des visiteurs aux profils variés : les plaisanciers, souvent anglophones (Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, etc.) et au fort pouvoir d’achat, adeptes de produits locaux de qualité ; les grands-parents des environs, ou propriétaires de résidences secondaires, qui accueillent leurs petits-enfants ; les jeunes seniors dynamiques, qui empruntent la vélo-route ; les tribus, qui choisissent le centre de la France pour des rassemblements familiaux ; enfin, les jeunes couples avec enfants, plutôt citadins, à la recherche d’activités variées.

La majorité d’entre eux passent par la « capitale » du département au détour d’un séjour dans le Morvan ou d’un itinéraire ligérien. Ils viennent pour la journée, le week-end, quelques jours tout au plus avant de poursuivre leur route : « On n’a pas de mal à les faire venir », affirme Magali Testa, adjointe de direction de l’OTI. « L’objectif, c’est de les garder, les inciter à consommer sur place. On doit leur donner envie de rester ! »

Et si, en dehors du tourisme spirituel autour de Sainte-Bernadette, les visiteurs ne savent pas toujours ce qu’ils vont trouver à Nevers, la ville ne manque pas d’atouts pour les charmer. Une gamme de restauration très large, un univers hôtelier varié, complété par des chambres d’hôtes qualitatives, un musée de la Faïence et des Beaux-arts, une programmation culturelle riche et éclectique et un patrimoine exceptionnel, avec de vraies pépites, comme le Petit théâtre, dont la réouverture suscite de grandes attentes. Et surtout, Nevers a un axe à jouer en France : celui du tourisme « vert » et de la qualité de vie accessible à tous.

Un cadre de vie naturel, paisible, tourné vers la Loire, avec un calendrier d’évènements variés. Des atouts auxquels les citadins sont particulièrement sensibles pour leurs vacances, eux qui souhaitent aussi consommer des produits locaux et favoriser les circuits courts. Une demande à laquelle répond particulièrement bien Nevers, avec ses nombreux marchés et restaurants.

Si les voyageurs au long cours, venus chercher sur les bords de Loire ce qu’ils n’ont pas chez eux, poussent facilement la porte de l’OTI, ses employés regrettent que les Neversois, à l’exception des nouveaux arrivants, n’osent pas toujours en faire autant, eux qui peuvent devenir les meilleurs ambassadeurs de leur ville. Alors, chiche : rendez-vous à l’Office de tourisme !

► Lire notre dossier consacré à l'Office de tourisme intercommunal dans le NCMB #223...

En savoir plus

L’Office de tourisme vous accueille au Palais ducal, rue Sabatier (03.86.68.46.00).

Saison estivale du 2 mai au 30 septembre : du lundi au samedi, 9 h 30 – 18 h 30.
Dimanche et jours fériés, 10 h – 13 h et 15 h – 18 h.

Site internet / Facebook / Instagram

Boutique-souvenirs : librairie, vin, bière, artisanat local, faïences, cartes postales, magnets, stylos…

► Lire notre dossier consacré à l'Office de tourisme intercommunal dans le NCMB #223...