Aller au contenu principal

La fermeture de la piscine des Bords de Loire en 2019 donne l'occasion de créer un nouveau lieu structurant pour le quartier des Bords de Loire et pour Nevers.

Bords de Loire : réunion publique

Vend. 6 nov. à 18 h - Salle des Bords de Loire
Exposition Jacques Braunstein

Exposition Jacques Braunstein

Jusqu'au 31/12 - Musée de la Faience
L'exposition La Jonction d'hier à aujourd'hui se tiendra du 25 août 2020 au 1er septembre 2021.

La Jonction d'hier à aujourd'hui

Prom. Pascal-François > 01/09/21
Ça cartoon, du 12 septembre au 31 octobre à la médiathèque

Ça cartoon

Du 12 septembre au 31 octobre - Médiathèque Jean-Jaurès
L'exposition Céramiques de La Montagne - Saint-Honoré-les-Bains est le fruit d'une donation majeure au musée de la Faïence et des Beaux-arts. A découvrir jusqu'à la fin de l'année 2020.

Céramiques de La Montagne

Musée de la Faïence - Jusqu'au 28/12
Vendredi 17 janvier 2020

Ensemble, luttons contre les incivilités (1/3)

C'est à chacun, petits et grands, de faire un geste… en direction de la poubelle !
Elles enlaidissent la ville, agacent nombre d’habitants mais surtout polluent et coûtent cher à la collectivité. La Ville de Nevers dit stop aux incivilités liées à la propreté.

Petits gestes, grandes conséquences

« La propreté de la Ville est l’affaire de tous, mais surtout de chacun », le message de la prochaine campagne de communication de la ville sur les incivilités liées à la propreté, après celle de 2015, se veut plus ferme, afin de provoquer une prise de conscience sur les incivilités quotidiennes, qui restent, au regard de la loi, des infractions. Cette opération cible en particulier les jets de mégots, de chewing-gums sur la voie publique, mais aussi les épanchements d’urine, les déjections canines, les tags, le dépôt de poubelles aux mauvais jours de collecte et enfin les dépôts sauvages. Des infractions encore trop fréquentes qui ont surtout des conséquences directes sur l’environnement, la qualité de vie, l’attractivité et les finances de la ville.

 

Des agents investis 6 jours sur 7. Mais…

Assurer un niveau de propreté optimal dans toute la ville, c’est un combat que mènent collectivement les agents municipaux des services Propreté, Voirie, Espaces verts, Hygiène et salubrité et ceux du service Déchets de Nevers Agglomération. Ils sont épaulés par la Police municipale, qui intensifie ses interventions ces derniers mois, lorsqu’il s’agit de de sanctionner les incivilités.

Nettoyage des caniveaux, rues et trottoirs des deux côtés, parcs et parkings, mais aussi changement de sacs et collecte des 650 corbeilles et des 16 poubelles Jumbo (d’une capacité de stockage 700 kg), ramassage des déjections, nettoyage mensuel des 10 canisites, réapprovisionnement deux fois par semaine des sachets des 36 Toutounet ©, nettoyage des épanchements d’urine et des tags, enlèvements d’encombrants de moins d’1 m³ (alors que ce n’est pas leur rôle premier), rien n’échappe aux agents de la Ville. Le rythme de passage des équipes fonctionne du mardi au samedi, de 6 h à 20 h. Elles sont également présentes lors des grandes manifestations évènementielles.

Côté Nevers Agglomération, 45 agents sont chargés de la collecte des ordures ménagères et du tri sélectif, majoritairement en porte-à-porte, mais aussi de celles des colonnes à verre et enterrées, principalement dans les habitats collectifs. En dehors de ces missions, deux ambassadeurs du tri sont en charge de la sensibilisation et de l’information auprès d’usagers ayant commis des erreurs de jour de sortie (mauvais flux) ou de tri, ou encore, ayant effectué des dépôts sauvages.

 

… À chacun de faire sa part

Si un chewing-gum met en moyenne 5 ans à se dégrader, un mégot de cigarette manufacturée met quant à lui 1 à 2 ans. À lui seul, il peut libérer des milliers de composants chimiques et polluer 500 litres d’eau. Les cibles privilégiées ? « Devant les établissements scolaires et les bars », indique un agent. Les détritus en tout genre mis en dehors des poubelles sont récupérés soit manuellement, soit par quatre balayeuses mécaniques et désormais six Glutton ©. En 2018, 63 tonnes ont été ramassées par les agents pour un coût estimé à 60 000 € pour la collectivité. Si une quinzaine de corbeilles équipées d’écrase mégots vont être installées sur les lieux critiques, c’est à chacun, petits et grands, de faire un geste… en direction de la poubelle !

L’abandon des déjections canines sur les trottoirs ou au sein des espaces verts, constitue un deuxième fléau, en termes d’image de la ville, d’hygiène et de santé publique. Elles peuvent par exemple provoquer des accidents par glissade. Qu’on se le dise : se baisser pour ramasser le caca de son chien (qui en produit en moyenne 80 kg par an) n’est pas s’abaisser ! Les propriétaires doivent simplement recueillir le précieux étron dans un sac, disponible dans les 36 Toutounet © et dans les mairies de la ville, le fermer, puis le jeter dans une poubelle.

S’il est interdit de cracher et d’uriner dans un espace public, rappelons simplement que des toilettes publiques gratuites sont à votre disposition derrière l’Hôtel de ville, au sein de l’Office de tourisme, en contrebas du parc Roger-Salengro et à l’entrée des parkings Saint-Pierre et Saint-Arigle. Les agents qui nettoient et passent du surodorant (bio) pour les problèmes d’odeurs, vous remercieront.

L’effacement des tags (fresques artistiques exclues), y compris sur les propriétés privées, relève de la compétence des équipes Propreté. Si ce service est gratuit pour les habitants, il n’en demeure pas moins que ces incivilités représentent à l’année, enlèvement d’affiches sauvages compris, plus de 800 h de travail et un coût de 30 000 € pour la collectivité.

Autre problème, et non le moindre, les sacs poubelles, mis en dehors des lieux adaptés et des jours réglementaires de collecte, ainsi que les dépôts sauvages, notamment les encombrants abandonnés par leurs propriétaires au sein de l’espace urbain et ligérien, sont reconnus comme des infractions, passibles de sévères amendes (voir article Quelles sanctions ?). Les poubelles doivent simplement être sorties selon les jours de collecte du quartier (calendriers de collecte disponibles sur agglo-nevers.net et sur nevers.fr > rubrique Propreté). Tous les objets volumineux doivent finir leur vie, non pas dans le camion pick-up d’Allô Mairie, mais bien dans l’une des deux déchèteries de la ville (Taupières et Pré-Poitiers), ouvertes 6 jours sur 7 et gratuites, jusqu’à 24 passages à l’année, pour les habitants de Nevers Agglomération. Et si vraiment vous ne pouvez pas vous déplacer, une équipe de Nevers Agglomération le fait pour vous, en contrepartie d’une participation au transport de 13 € le m³, sans limitation de volume. Numéro vert (gratuit) : 0 800 100 311.

Si la propreté est affaire de gestes professionnels effectués quotidiennement par les agents municipaux et communautaires, elle relève avant tout des règles élémentaires de savoir-vivre et du vivre ensemble.

 

En chiffres

Les incivilités liées à la propreté

  • 90 agents municipaux mobilisés ;
  • 160 km de voies à nettoyer (hors parcs et parkings) ;
  • 200 000 sacs Toutounet © distribués par an ;
  • 63 tonnes de détritus ramassés en dehors des corbeilles (2018) ;
  • 60 000 € par an mobilisés pour ramasser les détritus mis en dehors des corbeilles ;
  • 922 interventions d’Allô mairie (2018) ;
  • 20 tonnes de dépôts sauvages ramassés par Allô mairie hors collecte des ordures ménagères (2018) ;
  • 64 verbalisations par la Police municipale (2018).

En savoir plus

Ensemble, luttons contre les incivilités (2/3) - Quelles sanctions ? (art. disponible à partir du 24 jan. 2020)
Ensemble, luttons contre les incivilités (3/3) - Paroles d'agents (art. disponible à partir du 31 jan. 2020)

Dossier complet du NCMB 232 (lien Calaméo)

 

Pour un hyper-centre plus propre (art. jan. 2020)
Le balayage en mode glouton (art. oct. 2017)

► Autorisation d'enlèvement de tags/graffitis/affiches sur une propriété privée (pdf)
► Page La propreté
► Page La Police municipale