Aller au contenu principal

la Ville de Nevers reconduit, toujours de façon mensuelle l’action "1, 2, 3... Marchons !" pour une troisième saison

Un, deux, trois... Marchons !

Samedi 18/01 à 10h - Départ Palais Ducal
(Re)Découvrez le conservatoire de Musique et d’Art dramatique de Nevers à l’occasion de la 7e Nuit des Conservatoires.

La Nuit des Conservatoires

Vend. 31/01 (19 h / 23 h) - Centre Jean-Jaurès
La municipalité et ses agents accompagneront votre quotidien tout au long de l'année 2020 ! Heureuse année à tous.

Voeux à la population 2020

Jeudi 23 janvier à 19 h - Centre-expo
Rendez-vous samedi 18 janvier à la médiathèque pour la Nuit de la lecture : en journée, vente de livres et documents déclassés ; en soirée, une chasse au trésor inédite animera la verrière.

Nuit de la lecture - Médiathèque J.Jaurès

18/01 > vente de livres & chasse au trésor
Dimanche 18 février 2018

Des réalisations à énergie positive

La reconquête des espaces bitumés par le végétal est en marche sous la houlette des services municipaux.
En 2018, 9 projets estampillés « TEPCV » vont éclore tandis que la politique d’accueil de la petite faune se poursuit. Petit tour de ville.

Cultiver la nature de proximité, favoriser et valoriser toutes les formes de biodiversités en ville. Depuis 2014, les services municipaux sont à pied d’œuvre pour retravailler la trame paysagère et mener à bien des actions de reconquête des espaces bitumés par le végétal. Encore plus depuis que Nevers Agglomération est devenue Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) en 2015, suite à l’appel à projets éponyme lancé par le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer.
L’engagement de longue date de la collectivité pour atténuer les effets du réchauffement climatique à son échelle et l’obtention de ce label lui ont ainsi permis de consacrer une enveloppe de 300 000 € TTC, dont 225 000 € de subvention TEPCV et 75 000 € de financement propre.

Cette dernière sera essentiellement utilisée pour des actions de déminéralisation et de rationalisation des coûts d’entretien, par le choix de végétaux indigènes se ressemant et au très faible besoin en eau. Le boulevard du Grand-Pré-des-Bordes en zone des Grands champs, le boulevard Jacques-Duclos et la rue du Vernai aux Courlis, les rues du Rivage et Petit rivage, la rue des Ouches et la placette du Pont-Cizeau en centre-ville seront concernés. Le boulevard du Pré-Plantin sera encore renforcé par de nouvelles plantations afin d’en faire un axe de déplacement doux plus agréable et un trait d’union végétal entre les boulevards situés à ses extrémités (Grand-Pré-des-Bordes et boulevard de l’Hôpital).

Enfin, en complément de ces projets bénéficiant de subventions TEPCV, comme le déploiement d’une signalétique valorisant la biodiversité animale, végétale et entomologique, la politique hospitalière envers la petite faune se poursuivra, avec un travail sur l’accueil des hérissons et des chauves-souris entre autres, après celui des oiseaux et des écureuils l’an passé.