Aller au contenu principal

Logo Facebook

Logo Twitter

Logo Instagram

Logo Vimeo

Logo Pinterest

Pictogramme Flux RSS

Rendez-vous samedi 17 novembre, à 10 h au Palais ducal, pour la 2e édition de la marche bien-être et découverte organisée par la Ville de Nevers.

1, 2, 3... Marchons !

17/11 à 10 h, Palais ducal - Marche découverte
Deux journées pour inviter les petits citadins (et les grands) à la découverte des animaux de basse-cour.

Salon des animaux de basse-cour

Les 17 (9h>18h) & 18/11 (9h>17h30) - Centre-expo
Fêtons ensemble les 60 ans du Ciné-Photo Club ! Une exposition à découvrir au Palais ducal.

Expo Ciné-Photo Club Nivernais

Du 10 au 24/11, Palais ducal
Mercredi 10 janvier 2018

Derrière les stars d'Hollywood, des Neversois

Saurez-vous reconnaître tous les films revisités par Michaël Michard ?
Michaël Michard cherchait un thème pour sa prochaine exposition au Pac des Ouches... Le cinéma s'est imposé.

Après quelques années à "approcher" la photographie, en commençant par des paysages, Michaël Michard a su qu'il tenait là une véritable passion : avec l'aide bienveillante de Péchane, qui lui apprend les rudiments techniques, il se lance. En 2017, Michaël Michard présente une première exposition au Pac des Ouches : des portraits, des paysages, un peu de tout. Pour cette nouvelle exposition, l'artiste cherchait un thème. Il choisit alors de réunir ses deux passions : la photo et le cinéma.

Il revisite en une vingtaine de clichés des scènes de films cultes. D'anciens modèles, quelques connaissances et de parfaits inconnus ayant découvert son travail ont accepté de se grimer pour prendre la place des acteurs des films : Nikita, Léon... La ressemblance est saisissante, le maquillage et les costumes font le reste. Comme celui de Leeloo, héroïne du Cinquième Élément, fait-main.

Un réseau s'est mis en place dans Nevers : des commerçants ont aidé pour les décors, les modèles ont participé en achetant des accessoires. "Les gens m'ont suivi sur ce projet, ils étaient à fond", souligne Mickaël. Si l'idée a germé dès octobre, les prises de vues, réparties sur quatre semaines à peine, ont été denses. L'une d'elles a eu lieu sur la base d'Avord, dans le Cher, pour revisiter Top Gun : "Bien que l'avion soit français."

S'il ne vit pas de son art, étant en parallèle salarié, le photographe ne compte pas ses heures pour assouvir sa passion : "Je ne vois pas mes prestations en nombre de photos, en temps... Je m'attache à la qualité plutôt qu'à la quantité. J'aime le côté humain, la rencontre, et chercher des lieux qui mettent en valeur des gens. La récompense, c'est de partir d'une idée, de dériver... Et qu'au final, le résultat soit plus intéressant que l'idée de base."

Son travail est à découvrir jusqu'au 12 février.

 

En savoir plus

Expo au Pac des Ouches jusqu'au 12 février 2018.

Site internet de Michaël Michard.